RTFlash

Avenir

Un laser atomique continu obtenu par des chercheurs de Munich

Un rayon laser atomique continu vient, pour la première fois, d'être obtenu par des chercheurs de l'Université de Munich, ce qui constitue une avancée qui devrait avoir d'importants débouchés en optique et en électronique, a annoncé lundi leur centre de recherche. L'expérience, présentée à une conférence de la Société des physiciens allemands à Heidelberg, a été réalisée par des physiciens de l'Institut Max-Plank d'optique quantique à Garching, près de Munich. Un rayon laser atomique (ou laser de matière) est beaucoup plus fin qu'un rayon laser lumineux mais peut également être réfléchi par un jeu de miroirs afin d'être orienté avec précision, a expliqué l'Institut Max-Plank. Capable de travailler sur la surface de structures de l'ordre du nanomètre (un milliardième de mètre) il peut être utilisé pour la fabrication de puces électroniques composées de circuits des centaines de fois plus minces qu'aujourd'hui. Cette technique peut également être appliquée à la conception d'horloges atomiques de très haute précision, ou encore en optique. Des chercheurs de l'Institut de Technologie du Massachusetts (MIT, Etats-Unis) avaient déjà obtenu un rayon de matière discontinu. Pour la première fois, leurs confrères de Munich sont parvenus à maintenir le rayon au-delà d'une dixième de seconde. Pour réussir cet exploit, ils ont emprisonné du rubidium, sous forme gazeuse, dans une cage magnétique portée à une température proche du zéro absolu (moins 273,15 degrés Celsius). Le gaz a ensuite été réchauffé, ce qui a conduit les atomes de rubidium à adopter un comportement grégaire et à se lier en une sorte de "super-atome", a expliqué l'Institut. Ces atomes s'échappent ensuite dans le vide par un trou pratiqué dans la cage magnétique, en un rayonnement très fin.

(AFP/15/03/99) http://www.actualinfo.com/

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Une mousse à l’épreuve des balles…

    Une mousse à l’épreuve des balles…

    Des chercheurs de l’Université de Caroline du Nord, dirigés par Afsaneh Rabiei, ont mis au point une étonnante mousse métallique légère à l’épreuve des balles standards et perforantes. Cela pourrait ...

  • Un matériau à conductivité thermique réversible

    Un matériau à conductivité thermique réversible

    Des chercheurs en mécanique et en ingénierie des matériaux de l’Université de Virginie, en collaboration avec des équipes de Penn State (Université de Pennsylvanie), de l’Université du Maryland et ...

  • Volkswagen mise sur l’impression 3D métallique

    Volkswagen mise sur l’impression 3D métallique

    A Chicago, au salon IMTS, le constructeur automobile Volkswagen a annoncé que des pièces en métal imprimées en 3D seront intégrées aux véhicules et accessoires de la ...

Recommander cet article :

back-to-top