RTFlash

Vivant

L'infertilité masculine et le cancer de la prostate pourraient avoir des causes communes

Les hommes ayant des problèmes de fertilité ont statistiquement plus de risques de développer un cancer de la prostate que les autres, selon une étude suédoise, qui renforce l'hypothèse selon laquelle ces deux pathologies pourraient avoir des causes communes.

Les chercheurs ont étudié les hommes suédois devenus pères pour la première fois entre 1994 et 2014 et identifié ceux qui ont été confrontés à un diagnostic de cancer jusqu'à 20 ans après cette naissance. Ils en ont conclu que ceux qui avaient eu recours à des techniques d'assistance médicale à la reproduction "avaient un risque significativement plus élevé de cancer de la prostate que ceux qui étaient devenus pères de façon naturelle".

Parmi ce dernier groupe, 0,28 % se sont vu diagnostiquer un cancer de la prostate, contre 0,37 % chez ceux qui ont procédé à une fécondation in vitro et 0,42 % chez les hommes ayant bénéficié d'une ICSI (injection directe d'un spermatozoïde dans l'ovule), soit une augmentation de risque de 30 % à 60 %.

Cette dernière technique, "utilisée pour les hommes avec les formes les plus sévères d'infertilité" (des anomalies des spermatozoïdes qui les empêchent de féconder l'ovocyte), est par ailleurs associée à un risque presque doublé de cancer précoce (diagnostiqué avant 55 ans), souligne l'étude. Ses auteurs en concluent que cette catégorie d'hommes constitue une population à risque et devrait bénéficier d'un dépistage précoce du cancer de la prostate et d'une surveillance sur le long terme.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

BMJ

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Détecter le diabète chez les personnes à risque

    Détecter le diabète chez les personnes à risque

    Le diabète est en augmentation constante sous l’effet conjoint d’un manque d’activité physique et d’une alimentation déséquilibrée. Si la maladie est repérée en amont, au stade de prédiabète, son ...

  • Boire du café pour faire baisser le mauvais cholestérol…

    Boire du café pour faire baisser le mauvais cholestérol…

    Les travaux de Richard Austin et ses collègues de l’Université McMaster montrent pour la première fois comment la consommation de caféine bloque l'activation de la protéine SREBP2, qui à son tour ...

  • De la vitamine D pour une bonne santé cognitive

    De la vitamine D pour une bonne santé cognitive

    Une étude réalisée chez 4872 adultes d'âge moyen à plus âgé (2678 femmes) par des chercheurs de l’Université d’Australie occidentale, à Perth, a montré que l’augmentation des taux de la vitamine du ...

Recommander cet article :

back-to-top