RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

L'espérance de vie continue de progresser en Europe et en France

En dépit des difficultés économiques et de certains discours récurrents, une étude française réalisée par des chercheurs de l'Inserm vient de montrer que l'espérance de vie dans l'Union européenne avait continué de progresser.

Ces travaux révèlent que les Européens de plus de 65 ans ont une espérance de vie moyenne de 83 ans, pour les hommes, et de 86,4 ans pour les femmes, soit une augmentation de plus d'un an depuis 2005.

Selon cette étude, l'espérance de vie moyenne en Europe aurait donc continué de progresser au cours de ces dernières années au rythme de trois mois gagnés par an. L'étude précise que ce gain d'espérance de vie n'a pas été acquis par une diminution de la mortalité infantile, déjà très basse, mais par une réduction de la mortalité après 65 ans.

Mais cette étude montre également que l’espérance de vie sans incapacité (EVSI), a stagné, augmentant de 0,2 an seulement pour les hommes et diminuant de 0,2 an pour les femmes au cours de cette période.

À l'intérieur de ce palmarès européen global, la France demeure très bien classée, avec une espérance de vie à 65 ans de 19,3 ans pour les hommes et de 23,8 ans pour les femmes en 2011, contre 18 ans pour les hommes et 21,4 ans pour les femmes dans l’ensemble des pays de l’Union européenne. Autre enseignement, notre pays compte parmi ceux en Europe où l’espérance de vie à 65 ans a le plus augmenté : 1,8 an pour les femmes et 1,6 an pour les hommes entre 2005 et 2011.

Rappelons qu'en France, sur les 20 dernières années, l'espérance de vie à la naissance a augmenté de 8 ans pour les hommes et de 6,5 ans pour les femmes. Sur le dernier demi-siècle, l'espérance de vie à la naissance dans notre pays a progressé de 12 ans ! Mais ces travaux soulignent que l’espérance de vie en bonne santé, qui mesure les années de vie sans dépendance ni pathologies lourdes, a stagné en France entre 2005 et 2011, pour les femmes. En revanche, les hommes ont gagné 1,2 an d'EVSI, ce qui est sensiblement supérieur à la moyenne européenne.

Enfin, il faut souligner que le nouvel indicateur qui mesure les années de vie perçues sans pathologies a augmenté en Europe entre 2005 et 2011 (1,5 an pour hommes et 1,6 an pour les femmes), ce qui peut sembler paradoxal que l'espérance de vie sans incapacité à diminué. Selon les chercheurs, cet écart entre situation réelle et situation ressentie en termes de santé, pourrait s'expliquer par une meilleure prise en charge médico-sociale globale des problèmes de santé.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Inserm

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top