RTFlash

Vivant

L'ATN, troisième molécule génétique ?

L'ATN, acide thréonucléique, serait t-il la troisième molécule du monde génétique. Des chercheurs ont découvert que cette particule aurait des propriétés similaires à celles de l'ADN (acide désoxyribonucléique). C'est en tout cas ce que rapporte un article, publié dans le Journal of the Chemical Society. Cousin germain de l'ADN et de l'ARN (acide ribonucléique), l'ATN est constitué de thréose, un sucre moins complexe que le ribose ou le désoxyribose. En raison de cette simplicité, certains scientifiques estiment que si la nature avait dû choisir, l'ATN serait peut-être la première molécule génétique. Il y trois ans, Albert Eschenmoser et son équipe de l'institut fédéral suisse de Zurich avait synthétisé en laboratoire la première molécule d'ATN. Des chercheurs américains viennent de montrer qu'il était possible de créer un ATN double brin à l'image de celui de l'ADN qui forme l'hélice de Watson et Crick. Jack Szostak et ses collègues de l'hôpital général de Boston (Massachusetts) ont créé en laboratoire cette molécule hybride, en associant des nucléotides, avec du thréose. Ils ont en ensuite utilisé une enzyme qui est capable de lier les brins d'ADN ensemble. Bien que l'ATN soit légèrement différent, ils ont réussi à associer des brins complémentaires de cette nouvelle molécule. Selon les travaux du Pr Jack Szostak, l'ATN pourrait avoir des propriétés biologiques proches l'ADN. De nouvelles recherches sont nécessaires pour mieux comprendre cette nouvelle molécule.

Science&Avenir :

http://permanent.sciencesetavenir.com/sci_20030727.OBS4040.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Utiliser les anomalies génétiques contre le cancer

    Utiliser les anomalies génétiques contre le cancer

    Une équipe de scientifiques polonais dirigée par Jacek Jemielity, Joanna Kowalska et Edward Darzynkiewicz, travaille sur de nouvelles thérapies contre le cancer qui ...

  • Mieux évaluer les risques d'AVC

    Mieux évaluer les risques d'AVC

    Des chercheurs américains de l'Intermoutain Medical Center, à Murray (Utah), viennent de trouver un moyen d'évaluer plus précisément le risque de faire un AVC chez les ...

  • Une hormone contre la fonte musculaire liée à l'âge

    Une hormone contre la fonte musculaire liée à l'âge

    En 2008, deux chercheurs français à l'I2MC, Cédric Dray et Philipe Valet, ont découvert une hormone, "l'apeline", dans le cadre de recherches sur le métabolisme du glucose et du diabète. Ils ont ...

Recommander cet article :

back-to-top