RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

L'aspirine réduirait le risque de cancer du colon

La prise quotidienne d'une dose pédiatrique d'aspirine réduirait le risque de cancer du colon en empêchant la réapparition, après retrait chirurgical, de polypes (excroissances) coliques inquiétants, selon une nouvelle étude américaine. Les travaux menés par le Dr John Baron, de l'Ecole médicale de Dartmouth (New Hampshire), ont été présentés le 7 avril lors du congrès de l'Association américaine pour la recherche sur le cancer (AACR). Selon les résultats, une dose de 80 milligrammes/jour d'aspirine réduit le risque de cancer colique de 19 %. Cette dose correspond à celle que prennent des millions d'Américains pour prévenir d'eventuels accidents cardiovasculaires. Jusque là, les preuves de l'efficacité de l'aspirine dans la prévention du cancer du colon n'avaient jamais été démontrées. Seule l'observation des personnes sous aspirine montrait que ces dernières présentaient 50 % de moins de cancers du colon que celles n'en prenant pas. L'étude américaine a été menée auprès de 1.121 hommes et femmes en bonne santé, répartis dans neuf villes des Etats-Unis, à qui on avait retiré des polypes à l'occasion d'une coloscopie de routine. Ces patients avaient reçu indifféremment de l'aspirine ou un placebo. Trois ans plus tard, les scientifiques ont trouvé que 38 % de ceux qui prenaient une dose pédiatrique quotidienne d'aspirine avaient de nouveaux polypes, alors qu'ils étaient 47% dans le groupe sous placebo. Par ailleurs, un très léger mieux était observé parmi ceux qui prenaient une dose entière. Ils ne rechutaient que dans 45% des cas. Face à ces résultats, les autorités sanitaires se disent prêtes à recommander une consommation quotidienne d'aspirine aux personnes à qui on a retiré un ou des polypes suspects, bien qu'ils souhaitent attendre le résultat d'une deuxième étude l'an prochain. "Nous sommes arrivés à la conclusion que pour les personnes à risque connu de cancer du colon, la prise d'aspirine pourrait représenter une option", a commenté le Dr Ernest Hawk, chef de la recherche en gastro-entérologie à l'Institut national du cancer (NCI). "Mais je serais plus sûr quand j'aurai les résultats de la deuxième étude."Par son action anti-coagulante, l'aspirine prévient la survenue de caillots sanguins, mais provoque des ulcères digestifs."L'aspirine présente de vrais risques. C'est cet effet qui me fait hésiter", a indiqué le Dr John Baron. Trois études importantes sont actuellement menées dont l'objectif est de comparer l'effet préventif du Vioxx et du Celebrex, deux nouveaux anti-inflammatoires sans effet dangereux pour l'estomac, sur la réapparition de polypes.

AACR :

http://www.aacr.org/1100_files/XcNewsPlus/XcNewsPlus.asp?cmd=view&articleid=18

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top