RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

L'allaitement maternel diminue le risque d'obésité à l'âge adulte

Les chercheurs de l’équipe de Recherche en Epidémiologie Nutritionnelle (EREN), dirigés par Marie Françoise Rolland-Cachera, ont étudié les relations entre l’allaitement et le risque de surpoids à l’âge adulte en tenant compte de l’alimentation à 10 mois et 2 ans des enfants inclus dans la cohorte ELANCE.

Pour mener leurs recherches, les chercheurs se sont appuyés sur les données provenant de cette cohorte regroupant des enfants en bonne santé, nés entre 1984 et 1985. Les scientifiques ont recueilli une multitude d'informations sur l’allaitement et les apports nutritionnels utilisés pour ces enfants aux âges de 10 mois et 2 ans, puis tous les deux ans jusqu’à l’âge de 20 ans. A 20 ans, plusieurs mesures ont été relevées dont la taille, le poids, et la composition corporelle (mesures de la masse maigre et de la masse grasse).

Les résultats sont intéressants puisqu'ils montrent que l’effet bénéfique de l’allaitement apparaît nettement lorsque l’on prend en considération les apports nutritionnels jusqu’à 2 ans.

En outre l'allaitement maternel est corrélé de manière significative à une diminution de la graisse corporelle à 20 ans. “Notre étude a donc montré pour la première fois que si l’on prend en compte l’alimentation après la période d’allaitement, le rôle protecteur du lait maternel sur le risque de surpoids apparait clairement,” explique Marie Françoise Rolland-Cachera, ancienne chercheuse à l’Inserm.

Ces recherches montrent donc clairement le bénéfice de l’allaitement maternel comme facteur protecteur d'une d’obésité future et soulignent également l’importance d’une alimentation équilibrée après l'allaitement.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Science Daily

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top