RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Infineon propose une nouvelle puce pour étudier le cerveau

Des chercheurs d'Infineon Technologies ont développé un nouveau semi-conducteur qui permettra aux scientifiques de lire les signaux électriques émis par des cellules nerveuses vivantes, a déclaré la société allemande. Pouvoir lire et enregistrer les signaux, avec l'aide des ordinateurs, permettra aux scientifiques de mieux comprendre le fonctionnement du cerveau et pourrait finalement conduire à la mise au point de traitements de maladies neurologiques comme la maladie d'Alzheimer, a déclaré Roland Thewes, directeur de la recherche dans la société munichoise. "Par exemple, on pourra placer des tranches de cellules nerveuses de cerveaux sur la puce, leur appliquer des médicaments et (...) observer la réaction de la cellule, a-t-il expliqué dans une interview. Les chercheurs d'Infineon ont travaillé avec les scientifiques de l'Institut Max Planck, sur la nouvelle puce, baptisée "Neuro Chip". Les neurones sont les cellules constituant le système nerveux des organismes vivants et communiquent entre eux par des impulsions électriques. La Neuro-Chip, de la taille d'un ongle, possède 16.000 capteurs suivant les impulsions électriques dans les cellules immergées dans une solution nutritive électrolyte qui recouvre le semi-conducteur et conserve les neurones vivants, a déclaré Thewes. Des amplificateurs intégrés dans le système de circuits permettent à chaque capteur de détecter et de traiter les signaux à faible voltage à travers les différentes couches de cellules. Les données peuvent ensuite être transmises à un ordinateur et transformées en une image pour analyse. Actuellement, les chercheurs utilisent de microscopiques aiguilles pour mesurer l'activité électrique interne, qui ne possèdent pas la précision de la Neuro Chip, a conclu Thewes.

Reuters : http://fr.news.yahoo.com/030211/85/31m1x.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top