RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Hypertension artérielle : le mode de vie aussi efficace que les médicaments

Voilà une étude qui ne va sans doute pas faire plaisir à certains laboratoires pharmaceutiques mais qui mérite réflexion : une équipe américaine dirigée par le Docteur Alan Hinderliter, professeur à l'Université de Caroline du Nord à Chapel Hill, a en effet montré que de simples modifications du mode de vie seraient tout aussi efficaces que les médicaments pour faire baisser la tension artérielle.

L’étude montre que ses participants, hommes et femmes hypertendus, ont réduit leur besoin de traitement antihypertenseur dans les 16 semaines qui ont suivi leurs changements de style de vie. Elle rappelle, tout simplement, que l’adoption d’un mode de vie sain est la première étape dans la réduction de la tension artérielle.

« Les modifications du mode de vie, dont le choix d’une alimentation plus saine et la pratique régulière d’une activité physique, peuvent réduire considérablement le nombre de patients nécessitant un traitement médicamenteux. C'est particulièrement le cas chez les personnes dont la pression systolique se situe entre 130 et 160 mmHg et diastolique entre 80 et 99 mmHg » explique l’auteur principal, le Docteur Alan Hinderliter, professeur agrégé de médecine à l'Université de Caroline du Nord à Chapel Hill.

129 hommes et femmes en surpoids ou obèses, âgés de 40 à 80 ans, à pression artérielle élevée (entre 130 et 160 / 80-99 mmHg), sans traitement antihypertenseur à l’inclusion, ont été répartis pendant quatre mois dans trois groupes.

Le premier a bénéficié à la fois d'une modification du régime alimentaire (type DASH) et d'un programme de gestion du poids comprenant des conseils comportementaux et pratique 3 fois par semaine d'exercices supervisés ; Le deuxième a bénéficié uniquement d'une modification du régime alimentaire avec l'aide d'un nutritionniste ; enfin, le troisième n'a pas modifié son mode de vie.

Le résultat de cette étude est édifiant : les participants ayant suivi le régime DASH et ayant participé au groupe de gestion du poids ont perdu en moyenne 9 kilos et ont réduit leur tension artérielle de 16 mmHg en moyenne et de 10 mmHg pour la pression diastolique à la fin des 16 semaines ; la tension artérielle des participants ayant suivi le régime alimentaire DASH seulement est réduite en moyenne de 11 mmHg (systolique) / 8 mmHg (diastolique) ; enfin, les témoins qui n’ont pas changé leurs habitudes alimentaires ou leurs habitudes d’exercice n’ont présenté qu’une baisse de la tension artérielle minimale de 3 mmHg (systolique) / 4 mmHg (diastolique) en moyenne.

A la fin de l'étude, seuls 15 % de ceux qui avaient modifié leur régime alimentaire et leurs habitudes d'exercice avaient toujours besoin d'antihypertenseurs, contre 23 % dans le groupe n'ayant modifié que le régime alimentaire. Aucun changement dans le besoin de médicaments n’est constaté chez les témoins.

L’étude suggère ainsi que de vraies modifications du mode de vie seraient tout aussi efficaces à abaisser la tension et réduire le risque de maladie cardiovasculaire, notamment en cas de risque élevé et chez les patients prenant déjà un traitement contre l’hypertension.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

AHA

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top