RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Une hormone contre la fonte musculaire liée à l'âge

En 2008, deux chercheurs français à l'I2MC, Cédric Dray et Philipe Valet, ont découvert une hormone, "l'apeline", dans le cadre de recherches sur le métabolisme du glucose et du diabète. Ils ont étudié pendant dix ans cette hormone qui constitue une nouvelle piste dans le traitement du diabète de type II.

Ces chercheurs ont montré que l'apeline est produite par la contraction musculaire au cours de l’exercice et qu'elle permet une meilleure utilisation de l'énergie ainsi qu'un renforcement du muscle par mobilisation des cellules souches et régénération des myofibres. Ces chercheurs ont également montré qu’à mesure que l’âge progresse, la production d’apeline au cours de l’effort diminue.

Dans une nouvelle étude, ces scientifiques toulousains viennent de montrer cette fois l'intérêt de l'apeline dans la prévention de la sarcopénie : "Nous avons administré de l'apeline à des souris présentant des signes de sénescence et avons constaté une amélioration de leur force musculaire" explique Philippe Valet. Ces travaux ont montré que le dosage musculaire de l'apeline pourrait permettre de diagnostiquer précocement l'installation de la sarcopénie.

A terme, l'utilisation thérapeutique de l'apeline pourrait permettre de restaurer le capital musculaire des personnes âgées fragiles, c'est-à-dire qui ne sont pas encore dépendantes mais qui présentent déjà des signes de faiblesse. En récupérant du capital musculaire, elles pourront retrouver des capacités fonctionnelles et vieillir en meilleure forme.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Nature

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top