RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Hernie diaphragmatique : un bébé opéré par un robot chirurgical

Six jours après sa naissance, la petite Américaine Amber Vairo, bébé d'à peine six livres (2,5 kilos environ), est devenu le plus jeune patient au monde à être opéré par un robot pour une grave malformation du diaphragme, muscle abdominal indispensable à la respiration, ont rapporté ses médecins de l'Université de l'Iowa. Amber est née avec un orifice dans le diaphragme, qui sert de cloison entre le thorax et l'abdomen. Cette malformation connue sous le nom de hernie diaphragmatique congénitale peut entraîner la mort parce que l'orifice permet à l'intestin de passer dans le thorax, exerçant une pression sur le coeur, les poumons, et la rate. Cette pression peut empêcher la croissance de ces organes ou leur fonctionnement. Amber "prend environ 30 grammes par jour, et mange toutes les deux ou trois heures. La situation a été inquiétante pendant un moment. Mais je suis très contente de l'évolution de son état", a déclaré sa mère, Nicole Hines, qui a ramené l'enfant chez elle la semaine dernière pour la première fois. La petite fille souffrait d'une forme particulière de hernie diaphragmatique, a fait valoir le Dr John Meehan, qui a dirigé l'équipe chirurgicale. Cette forme de hernie touche environ un bébé sur 3.000 et est mortelle dans 25 % des cas, a-t-il ajouté. D'autres opérations utilisant un robot ont été tentées dans des hôpitaux pédiatriques pour des hernies diaphragamatiques, mais il s'agissait d'enfants plus grands et souffrant d'une forme différente de hernie.Pour les opérer, les chirurgiens pratiquent une laparoscopie, grâce à un tube long et fin qui permet d'accéder à la hernie par une petite incision. Mais ce tube est rigide, ne permettant au chirurgien qu'une faible marge de manoeuvre. Dans le cas d'Amber, les chirurgiens ont pratiqué trois incisions, pas plus grandes que le diamètre d'une pointe de stylo. Deux de ces incisions servaient d'accès aux bras du robot, la troisième à une caméra qui fournit une image en trois dimensions. "Sa vie a-t-elle été sauvée ? Oui", affirme John Meehan. "Mais ce que je crois par ailleurs intéressant, c'est que cette technique représente un nouveau moyen de soigner des maladies graves du nourrisson. Nous n'avons pas inventé une nouvelle opération, nous disposons juste d'une nouvelle technique pour opérer. "L'opération d'Amber a duré deux heures. Selon l'équipe chirurgicale, la technique ne pourrait pas s'appliquer à un bébé de plus petite taille. Quant au type de robot chirurgical utilisé, on en compte environ 150 dans le monde.

AP

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top