RTFlash

Grâce au machine learning, des chercheurs transforment des vibrations en protéines…

Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) se sont penchés sur le processus de création de nouvelles protéines. En combinant le machine learning à un processus de sonification, ils ont réussi à transformer de simples vibrations en véritables protéines.

Actuellement, les méthodes classiques dont les scientifiques usent se basent sur la transformation des acides aminés pour créer de nouvelles protéines. Mais ces chercheurs du MIT ont décidé d'utiliser de manière ingénieuse le machine learning pour concevoir plus rapidement de nouvelles protéines. Un modèle d’IA est capable de capter les vibrations des acides aminés. Les chercheurs ont réussi à coder ces vibrations pour les transformer en véritables sonorités musicales. Elles sont régulées par un volume, une vitesse, une mélodie, des accords, et un rythme, comme n’importe quelle musique. Cette méthode porte un nom : la sonification.

Pour Markus J. Buehler, l’un des auteurs principaux de cette étude, cela ne fait aucun doute : « nous pensons que l’analyse du son peut réellement nous aider à mieux comprendre le monde matériel, la science. En plus de voir les protéines, il est donc désormais possible de les écouter ». Les sons générés permettent aux scientifiques de créer des réseaux de neurones. D’après les chercheurs : « cette nouvelle méthode ouvre la voie à la fabrication de nouveaux biomatériaux ».

Les réseaux neuronaux générés par AlphaFold permettent de prédire les distances entre les paires d’acides aminés qui composent la protéine ainsi que les angles des liaisons chimiques qui les relient les uns aux autres. C’est l’ensemble de ces informations qui permet d’estimer la précision de la structure protéique générée.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash 

AIP

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Est-ce la fin de la loi de Moore ?

    Edito : Est-ce la fin de la loi de Moore ?

    La fameuse loi de Moore, qui repose sur des observations concrètes, a été édictée en 1965 par Gordon E. Moore, l'un des cofondateurs de la société Intel. Cette loi trace une courbe d'évolution de la ...

  • L’ADN : le stockage ultime de l'information ?

    Edito : L’ADN : le stockage ultime de l'information ?

    Le Web n’a que trente ans mais il a déjà aussi profondément transformé notre monde que l’invention de l’imprimerie, en 1450, ou celle du téléphone (1876), de la radio (1895 ), de la télévision ...

  • Une IA prévoit le succès d'une molécule en cancérologie

    Une IA prévoit le succès d'une molécule en cancérologie

    En cancérologie, seulement 5 % des nouvelles molécules en essai clinique de phase I (première étape d’évaluation d’un médicament chez l’homme) deviendront des médicaments approuvés. Une équipe de ...

Recommander cet article :

back-to-top