RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Un gène qui freine le cancer du sein

Un travail publié en ligne dans Cancer Discovery fournit une nouvelle preuve convaincante selon laquelle le gène 14-3-3a empêche la progression des tumeurs.

Le travail des scientifiques du Centre de recherche Goodman sur le cancer de l'Université McGill appuie l'hypothèse selon laquelle le gène 14-3-3a joue un rôle essentiel dans l'interruption du déclenchement et la progression du cancer du sein. Des observations antérieures ont montré que le gène 14-3-3a ne s'exprime pas pour une majorité de patients atteints du cancer du sein. Les scientifiques soupçonnaient que ce gène empêchait la scission de cellules cancéreuses, l'équipe du Docteur William Miller a voulu confirmer cette hypothèse.

A l'aide d'un modèle de souris transgénique exprimant l'oncogène ErbB2, associé aux cancers du sein agressifs, les chercheurs ont désactivé le gène 14-3-3a dans la glande mammaire. Ils ont ensuite observé que la perte de cette expression entraînait l'accélération radicale de l'apparition d'une tumeur. "Les gènes 14-3-3a et ErbB2 coopèrent, le premier agissant comme un frein", explique William Muller, du Département de biochimie, "sans ce frein, l'ErbB2 peut induire la scission indéfinie des cellules. Par ailleurs, non seulement la capacité de ces cellules à se fractionner augmente-telle, mais elles deviennent métastatiques et peuvent envahir des zones distantes."

Bulletins Electroniques

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top