RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Le gaz naturel, première source d'énergie en 2050

Le gaz naturel constituera l'énergie de prédilection du XXIe siècle : avec 3,3 % de croissance annuelle, il sera encore devancé par le pétrole dans le bilan énergétique mondial en 2020, mais pourrait devenir la première source d'énergie de la planète en 2050. Selon les perspectives internationales développées lors du congrès du Conseil mondial de l'énergie, qui réunit à Houston experts et opérateurs énergétiques venus du monde entier, les besoins mondiaux annuels en énergie devraient augmenter de 75% d'ici 2020. La consommation mondiale devrait passer de 182 millions de tonnes équivalent pétrole par jour (Mtep) en 1995 à 317 Mtep/j en 2020. Les pays en développement représenteront à eux seuls les quatre cinquièmes de cette croissance. Ces prévisions tiennent compte de différents paramètres pouvant jouer sur le taux de croissance de ces pays, notamment de la crise financière en Asie. La part des énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) devrait continuer à augmenter, passant de 85,4% du bilan énergétique mondial en 1995 à 89% en 2020. Le gaz naturel se taille la part du lion. Il représentera en 2020 27 % du bilan énergétique mondial avec 87 Mtep/j, encore loin derrière le pétrole (37 %), mais devant le charbon (24,5 %), les énergies renouvelables (8%) et le nucléaire (3 %). Actuellement, le gaz arrive en troisième position avec 23,2% dans le bilan énergétique mondial, derrière le pétrole (39,9 %) et le charbon (26,9 %). Autre facteur décisif pour le gaz naturel, c'est un produit abondant. Ses réserves sont estimées à près de 70 années de consommation actuelle et les découvertes continuent à se développer à un rythme au moins égal à celui de la demande. Alors que la protection de l'environnement devient une préoccupation majeure à l'échelle mondiale, concrétisée par les engagements de réduction des émissions de gaz à effets de serre pris par les gouvernements à Kyoto, la substitution du gaz naturel au pétrole ou au charbon devient un facteur essentiel de diminution de la pollution, y compris dans les transports. La production d'énergie par le gaz, dont l'efficacité dépasse de 30 % celle des centrales traditionnelles, ne représente actuellement que 9 % de la production électrique dans l'Union européenne, dont 2 % en France. Elle se développe rapidement aux Etats-Unis et dans le monde.

(AFP:17/09/98)

http://www.actualinfo.com/

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top