RTFlash

Avenir

La fusion froide a-t-elle été réalisée ?

Le feuilleton de la "fusion froide" rebondit, pour la plus grande joie des physiciens. Rusi Taleyarkhan, de l'Université Purdue (Indiana), et son équipe seraient parvenus à réaliser la fusion d'atomes d'hydrogène dans un simple flacon de solvant organique et devraient prochainement publier leurs résultats dans la publication scientifique "Physical Review". On se souvient qu'en 2002, les mêmes chercheurs affirmaient déjà avoir réussi une fusion "froide".Cette annonce avait alors été accueillie avec beaucoup de scepticisme par la communauté scientifique. En effet, les expériences visant à recréer un processus de fusion thermonucléaire (par fusion des atomes d'hydrogène) analogue à celui qui se produit en permanence dans notre Soleil ont toujours été conduites dans des installations géantes de type Tokamak, pour le confinement magnétique, ou lasers ultra-puissant, pour le confinement inertiel. Il est en effet extrêmement difficile de faire fusionner des atomes d'hydrogène car il faut réussir à surmonter la répulsion électrostatique naturelle qui oppose ces atomes, ce qui exige des conditions de pression et de température extrêmes (les fameux critères de Lawson). Pour atteindre ces conditions, les travaux de Taleyarkhan utilise une voie différente des deux voies classiques en exploitant le phénomène de cavitation acoustique : des ondes sonores vibrent dans un fluide, créant de minuscules bulles de gaz qui émettent des flashes de lumière lorsqu'elles s'effondrent (sonoluminescence). Taleyarkhan affirme que, dans ses dernières expériences menées au Oak Ridge National Laboratory (Tennessee), ces bulles ont atteint une température et une pression suffisamment élevées pour provoquer une sonofusion. Taleyarkhan souligne qu'il peut fournir la preuve, grâce à l'utilisation de nouveaux détecteurs, qu'il y a bien eu sonofusion. Mais la communauté scientifique, septique par nature, et déjà plusieurs fois échaudée par des effets d'annonces sans lendemain, reste prudente et attend de pouvoir reproduire de manière incontestable la fameuse sonofusion avant de se prononcer. La suite de ce passionnant feuilleton au prochain épisode...

New Scientist : http://www.newscientist.com/news/news.jsp?id=ns99994741

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Une mousse à l’épreuve des balles…

    Une mousse à l’épreuve des balles…

    Des chercheurs de l’Université de Caroline du Nord, dirigés par Afsaneh Rabiei, ont mis au point une étonnante mousse métallique légère à l’épreuve des balles standards et perforantes. Cela pourrait ...

  • Un matériau à conductivité thermique réversible

    Un matériau à conductivité thermique réversible

    Des chercheurs en mécanique et en ingénierie des matériaux de l’Université de Virginie, en collaboration avec des équipes de Penn State (Université de Pennsylvanie), de l’Université du Maryland et ...

  • Un nano-capteur pour traquer les cellules cancéreuses

    Un nano-capteur pour traquer les cellules cancéreuses

    Des chercheurs du laboratoire du Département de physiologie et pharmacologie de la Faculté de médecine de l’Université de Tel-Aviv, dirigés par Ronit Satchi-Fainaro, ont développé un capteur ...

Recommander cet article :

back-to-top