RTFlash

Avenir

Des chercheurs créent un matériau plus solide que l’acier à partir de déchets de bois

Chaque année, des millions de tonnes de déchets de bois sont mises au rebut. Pour construire une économie véritablement circulaire, il est donc nécessaire de trouver de nouvelles façons innovantes de le recycler. L’an passé, des scientifiques américains avaient notamment utilisé des déchets provenant des scieries pour créer de l’environnement, se dégradant intégralement en quelques mois.

Dans le cadre de travaux, Orlando Rojas et ses collègues de l’Université de Colombie-Britannique ont développé un nouveau procédé particulièrement prometteur. Impliquant l’utilisation d’un solvant appelé diméthylacétamide et de chlorure de lithium ; celui-ci permet de dissoudre la lignine du bois (polymère organique composant les parois cellulaires des arbres et des plantes et assurant leur rigidité) et d’exposer les nanofibrilles de cellulose. Lorsque deux morceaux de bois traités de cette manière sont plaqués l’un contre l’autre, leurs nanofibrilles se lient pour créer ce que les chercheurs appellent un bois "guéri" possédant des propriétés mécaniques impressionnantes, incluant une résistance à la rupture supérieure à celle de l’acier inoxydable ou des alliages de titane.

Selon l’équipe, ce procédé de traitement peut non seulement être utilisé pour créer de nouveaux objets, mais également répété sur les mêmes pièces de bois afin de prolonger leur durée de vie utile. « C’est une façon vraiment élégante de traiter le bois, en utilisant un solvant cellulosique commun et en exploitant et améliorant les propriétés mécaniques de ce matériau naturel miracle », explique Steve Eichhorn de l’Université de Bristol. « L’approche utilisée est également évolutive, ce qui s’avère essentielle pour pouvoir envisager son utilisation à l’échelle industrielle ».

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Nature

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top