RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

La forêt amazonienne dépend du Sahara pour sa survie !

La forêt amazonienne ne pourrait survivre sans le Sahara. Cette affirmation peut sembler étrange mais elle repose pourtant sur une réalité scientifique très solide. La NASA vient ainsi de publier de nouvelles données satellites démontrant à quel point la forêt amazonienne est dépendante du Sahara, le plus grand désert du monde. Chaque année, près de 28 millions de tonnes de sable du Sahara sont emportées par le vent, traversent l’Atlantique et viennent fertiliser la forêt sud-américaine.

Très riche en phosphore, un engrais essentiel à la survie des organismes végétaux, le sable du Sahara est ainsi la principale raison de la luxuriance de la forêt amazonienne. Ce phénomène était déjà connu des scientifiques mais l'équipe de Hongbin Yu, chercheur en sciences atmosphériques, est parvenue  à le quantifier pour la première fois, permettant de démontrer le caractère indispensable de l’apport en phosphore du désert africain vers l’Amazonie. Grâce à son satellite CALIPSO, l’agence spatiale américaine a pu suivre les flux de sable saharien à travers l'Atlantique.

Les pluies diluviennes arrosant la région amazonienne empêchent le phosphore de se fixer au sol. Le sable du Sahara fournit ainsi un substitut précieux qui permet à la forêt amazonienne de rester fertile. Selon ces travaux, sur les 182 millions de tonnes de sable soulevées par les vents, 27,7 millions parviennent de l’autre côté de l’Océan Atlantique. Et c'est ainsi que la santé de la forêt amazonienne dépend en grande partie des conditions climatiques au sud du Sahara. "Le monde est petit," conclut Hongbin Yu, "et nous sommes tous connectés".

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

NASA

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top