RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

La fonte des glaces, signal d'alarme pour le climat

"Les glaces fondent plus vite que dans les projections les plus pessimistes d'il y a quelques années, dans l'Arctique et au Groenland", a dit l'ancien vice-président américain au cours d'une conférence sur la fonte des glaces, qui se tient à Tromsoe, dans le nord de la Norvège. La glace fond également dans l'ouest de l'Antarctique et jusque sur les plus hautes chaînes montagneuses du globe. Plus grave encore, le permafrost (sol qui reste gelé en profondeur tout au long de l'année) a commencé à dégeler, a fait remarquer Al Gore, colauréat du prix Nobel de la paix 2007 pour son action en faveur de l'environnement. Le permafrost commence à libérer le méthane, un gaz qui a un puissant effet de serre, qui était emprisonné dans le sol de régions boréales comme la Sibérie.

La conférence de Tromsoe, qui réunit les pays membres du Conseil de l'Arctique, doit servir de signal d'alarme aux gouvernements du monde entier, qui se réuniront en décembre à Copenhague dans le but de définir un nouveau traité appelé à succéder au protocole de Kyoto.

"Les preuves scientifiques qui militent en faveur de mesures à Copenhague en décembre continuent de s'accumuler semaine après semaine", a noté Gore. "Mon espoir, c'est que cette conférence serve de signal d'alarme", a déclaré en écho le chef de la diplomatie norvégienne, Jonas Gahr Stoere, hôte de cette réunion de 48 heures à Tromsoe, ville au-delà du cercle polaire arctique. Parmi les signes inquiétants, la diminution à un niveau record de la superficie de la banquise d'été de l'océan glacial Arctique en septembre 2007.

En Antarctique, un énorme pont de glace, qui retenait la plate-forme glaciaire maritime Wilkins aux terres, s'est rompu ces derniers temps. Et nombre de glaciers de haute montagne, de l'Himalaya aux Andes, reculent dans des proportions importantes. Stoere a déclaré que Gore et lui-même allaient mettre sur pied une équipe d'experts chargée d'étudier la fonte des glaces en cours et de faire un compte rendu à la conférence de Copenhague à la fin de l'année.

Reuters

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top