RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Des "feuilles artificielles" pour capter le CO2 ?

La concentration de CO2 dans l'atmosphère a récemment dépassé la barre des 400 ppm (parties par million), d'après les mesures rendues publiques il y a quelques semaines.

Il faut remonter au moins à 800 000 ans en arrière pour retrouver un tel niveau de CO2 dans l'atmosphère et à cette époque, le niveau des mers était plus élevé de plusieurs mètres et la température moyenne plus chaude de 2 à 3 degrés. Compte tenu de l'inertie du système thermodynamique que représente la terre, même si nous cessions d'émettre du CO2 aujourd'hui, il faudrait des siècles pour que la quantité de CO2 présent dans l'atmosphère diminue sensiblement. 

Partout dans le monde, des équipes de recherches essayent de mettre au point des solutions technologiques pour capturer et séquestrer à la source le carbone émis par les activités humaines.

Des chercheurs de l'université de Columbia , dirigés par Klaus Lacker travaillent depuis plusieurs années sur un projet de "feuilles artificielles" qui permettraient de capter du CO2 plus efficacement que ne le font les végétaux par les mécanismes naturels de la photosynthèse chlorophyllienne.

Leur système utilise un filtre imprégné de carbonate de sodium. Piégé dans ce filtre, le CO2 permet de transformer le carbonate de sodium en bicarbonate. Il suffit en fin de processus, de récupérer le CO2 avec de l'eau.

D'autres voies technologiques sont également explorées, notamment celle qui consiste à combiner le CO2 avec de l'hydrogène pour produire des hydrocarbures ou celle qui vise à utiliser le CO2 comme source de nutrition pour la culture industrielle d'algocarburants.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

NG

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • J.T.

    28/05/2013

    Pas besoin, car sur le bilan énergétique d'augmentation de CO2 lors de leurs fabrications et recyclage (ces facteurs trp souvent occultés en tant de recherches prétendues fonde-AAA-mental)..., elles ne seront jamais à la hauteur de ce que réduisent naturellement, sans aucune pollution faite ni déchets : les arbres !

    Qui, sur talus arborés en bordures de terrasses cultivés font l'idéal "CLEAN" en bio-ingénierie :
    - retenues d'eau, d'humus (contre érosion et crues),
    - climatisation planétaire réelle (35 fois mieux que l'air sec des terres arides, et anti-sécheresses

    Garantie d'un cimentier se rachetant de ne pas avoir fait cimes-entières...).

    Arrêtons de ne voir que la technologie comme réponse à "toux', là où la nature fait mieux depuis des milliards d'années, très performantes puisque de plus en plus copiée pour faire plus léger, sans usure, plus résistant, plus souple, plus durable.

  • Autret

    9/06/2013

    Bonjour la RtFlash,

    Vous dites :
    « Piégé dans ce filtre, le CO2 permet de transformer le carbonate de sodium en bicarbonate. Il suffit en fin de processus, de récupérer le CO2 avec de l'eau. »

    Récupérer du CO2 gazeux ! Oh, c'est bien, ça !

    Et pour en faire quoi, ensuite ?
    --
    Hervé

  • back-to-top