RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Europa très propice à la vie

Europa, l'une des lunes de Jupiter, est l'un des endroits les plus propices pour l'apparition de la vie dans le système solaire. C'est du moins ce que pense Richard Greenberg, du Laboratoire lunaire et planétaire de l'Université de l'Arizona à Tuscon. Lors d'une communication faite pendant le récent congrès de l'Union géophysique américaine, l'expert a commenté de nouvelles photos d'Europa envoyées par la sonde Galileo au début de décembre. Elles semblent confirmer qu'il y a bien un océan sous sa surface gelée. Europa, qui fait à peu près la même taille que notre Lune, est couverte, croit-on d'une couche d'eau de 160 km d'épaisseur. La surface de cette eau est gelée sur une grande profondeur, car la température y est de -170 degrés. Mais on croit depuis longtemps qu'il y a un océan liquide sous la glace. Et dans cet environnement protégé, la vie a bien pu naître et prospérer. L'indice qui appuie le mieux cette hypothèse, c'est la présence de grandes fissures à la surface d'Europa. Ces fissures, estime-t-on, sont le résultats de marées massives dans cet océan, qui brisent périodiquement la glace et qui permettent à un peu d'eau de s'échapper à la surface, puis d'y geler à nouveau. Ces marées 300 fois plus fortes que sur la Terre créent de la friction, qui apportent un peu de chaleur à l'eau. L'eau qui s'écoule des fissures crée donc des sources d'eau relativement chaude et de glace fondue à la surface. Cet environnement est en soi propice à la vie. Mais mieux encore, cet accès à la surface permet à l'océan sous la glace de respirer, ce qui permet possiblement à la vie de s'y maintenir sans crainte d'étouffer. Richard Greenberg, montrant les nouveaux clichés pris par Galileo, fait observer les résidus brun-orangés qui flanquent ces fissures longues de milliers de kilomètres. Il serait prématuré d'affirmer qu'il s'agit de résidus organiques, rappelle-t-il. Mais une éventuelle vie propre à Europa pourrait fort bien s'en nourrir. On en saura sans doute un peu plus à ce propos en 2003, lorsque la sonde Europa Orbiter scrutera la mystérieuse lune de plus près.

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top