RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Les éruptions volcanique sous-estimées dans le réchauffement climatique

Selon une étude américaine dirigée par David Ridley, spécialiste de l’atmosphère au MIT, de petites éruptions volcaniques pourraient éjecter davantage de gaz que prévu dans la haute atmosphère, ce qui aboutirait à ralentir le réchauffement climatique. Cette recherche montre que des éruptions comme celles du volcan Sarychev dans l'archipel russe des Kouriles, qui se sont produites entre 2000 et 2013, ont permis de réfléchir presque deux fois plus de radiations solaires que ce qui était estimé jusque-là.

Les scientifiques savent depuis longtemps que des éruptions volcaniques peuvent refroidir l'atmosphère avec les émissions d'anhydride sulfureux. Mais ils pensaient que seuls de grands volcans pouvaient en produire des quantités suffisantes pour refroidir la Terre.

L'acide sulfurique qui se forme au contact de l'anhydride sulfureux avec l'oxygène dans la haute atmosphère peut persister pendant de nombreux mois, réfléchissant une partie des rayons du Soleil qui n'atteignent pas la Terre, réduisant du même coup la température.

Les chercheurs ont calculé que l'énergie solaire réfléchie dans l'Espace avec ces particules d'acide sulfurique provenant des gaz sulfureux émis par les petits volcans pourraient avoir réduit les températures du globe de 0,05 à 0,12 degré depuis 2000.

Ces nouvelles données pourraient expliquer le ralentissement de la hausse des températures du globe depuis les quinze dernières années, une période qualifiée de "hiatus du réchauffement climatique", selon les auteurs.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

GRL

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top