RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Les éruptions volcanique favorisent l'apparition d'El Nino

Les éruptions de volcans situés dans les régions tropicales favorisent l'apparition d'El Nino, un phénomène climatique dévastateur pour de nombreuses régions de la planète, indique une étude parue dans le dernier numéro de l'hebdomadaire scientifique britannique Nature. Une équipe de chercheurs travaillant sous la direction de Brad Adams (Université de Virginie) a cherché à dater des changements brutaux de climat du type El Nino en étudiant des carottes polaires et d'autres indicateurs climatiques (anneaux de bois et coraux par exemple). Elle a comparé ces dates à celles, établies par les archives depuis 1649, des éruptions volcaniques les plus spectaculaires des régions tropicales. "Quand il y a eu une éruption volcanique, il y a deux fois plus de chances qu'un épisode El Nino se produise l'hiver suivant", écrivent les chercheurs dans Nature. Les éruptions volcaniques déversent de grandes quantités de poussière dans la stratosphère (haute atmosphère), empêchant les rayons solaires de parvenir jusqu'à la Terre et refroidissant l'atmosphère de quelques dixièmes de degré. Selon les chercheurs, elles modifient les interactions entre l'atmosphère et les océans, provoquant probablement un regroupement des eaux chaudes dans la partie centrale du Pacifique et un épisode El Nino. Ce phénomène climatique s'accompagne d'une modification dans la circulation des vents et affecte l'ensemble de l'hémisphère sud, provoquant inondations en Amérique latine, sécheresses en Afrique et gigantesques incendies de forêt en Asie du sud-est. Lors du phénomène inverse, baptisé La Nina, la température de l'eau est inhabituellement basse. Le plus grave épisode El Nino avait eu lieu en 1997/98, provoquant pluies torrentielles et inondations sur la côte est du continent américain (Pérou, Equateur, Chili, Californie), sécheresses record et immenses feux de forêts en Indonésie et en Papouasie-Nouvelle Guinée. El Nino tient son nom de pêcheurs sud-américains qui avaient observé un réchauffement inhabituel de la température de l'eau au moment de Noël.

Nature :

http://www.nature.com/nature/journal/v426/n6964/header/header_nature02101.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top