RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Un enzyme qui bloque la croissance tumorale

Des chercheurs de l’Université McGill ont découvert que l'AMPK, une protéine kinase activée par l’AMP, enzyme clé de la régulation du métabolisme énergétique dans les cellules cancéreuses, jouait un rôle-clé dans le contrôle de la croissance tumorale.

Le cancer se manifeste par une prolifération anarchique des cellules. Mais pour se multiplier rapidement, ces cellules malignes ont besoin d’une quantité suffisante d’énergie. Or, ces chercheurs ont découvert que l’AMPK agissait comme une jauge active de carburant d’une voiture : quand les réserves d’énergie de l’organisme diminuent, cette protéine bloque la multiplication cellulaire jusqu’à ce que les réserves retrouvent un certain niveau.

Ces travaux ont montré que les tumeurs se développaient plus rapidement chez les souris qui présentaient de faibles taux d’AMPK, ce qui montre que cette protéine joue un rôle important dans le contrôle de la croissance tumorale.

Contrairement aux cellules normales, les cellules cancéreuses consomment essentiellement du sucre pour se développer mais l’AMPK réduit la capacité de ces cellules à métaboliser le sucre pour stimuler leur croissance. En théorie, une augmentation des taux d’AMPK dans les cellules cancéreuses pourrait donc permettre de ralentir la croissance tumorale.

Cette hypothèse est confortée par une autre découverte de la même équipe qui montre qu’un antidiabétique, cou la metformine, contribue à inhiber la croissance tumorale. C'est donc une nouvelle voie thérapeutique qui s'ouvre en cancérologie.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Cell

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top