RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

EnergiCapt : la chaudière qui piège le CO2

Capter 90 % du CO2 contenu dans les fumées d’une chaudière de la Compagnie parisienne de chauffage urbain (CPCU), à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), tel est le remarquable résultat du projet CO2 EnergiCapt, mené entre 2011 et 2016 par les laboratoires CNRS-Icare (expert en combustion) et LRGP (captage du CO2), les industriels LLT (chaudières industrielles), Polymem (membranes) et la CPCU.

Pour atteindre une telle performance, les partenaires ont développé un système de captage post-combustion dans lequel le CO2 des fumées est absorbé par un solvant. Au lieu d’une traditionnelle colonne de lavage des fumées, c’est une membrane qui est utilisée pour mettre en contact fumées et solvant. À la clé, une plus grande surface d’échange et une compacité triplée. En outre, "nous récupérons la chaleur des fumées pour fournir l’énergie nécessaire à la régénération du solvant par désorption du CO2 – qui sera stocké pour réutilisation ultérieure –, explique Toufik Boushaki, enseignant-chercheur à l’Université d’Orléans et membre d’Icare. Le dispositif fonctionne en boucle fermée".

Avec 50 m2 de membrane, jusqu’à 90 % du CO2 d’un flux de fumées de 150 m3 / h peuvent être récupérés. Les partenaires veulent désormais passer à la seconde phase du projet : enrichir la combustion en oxygène, ce qui permettra d’améliorer l’efficacité de la combustion, mais aussi le rendement du captage de CO2.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

L'Usine Nouvelle

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top