RTFlash

Vivant

Les effets de la graisse sur les artères évoluent avec l'âge…

Selon une étude britannique réalisée par le Collège impérial de Londres, un excès persistant de graisse corporelle à l'âge mûr augmente les risques d'athérosclérose et de décès par maladies cardio-vasculaires. Ces recherches montrent qu’à côté de l'obésité, l'âge constitue un facteur de risque intrinsèque en matière de risque cardio-vasculaire.

Ce travail démontre que le système cardio-vasculaire des sujets jeunes parvient à compenser en grande partie les effets néfastes du surpoids. Mais à partir de la cinquantaine, cette capacité d'adaptation diminue sensiblement et les artères peuvent alors se rigidifier rapidement si le sujet souffre toujours d'un poids excessif.

Après une analyse portant sur la vitesse du flux sanguin dans l'aorte de 200 patients, les scientifiques démontrent en outre que les effets néfastes de la graisse corporelle sont directement corrélés au nombre d'années de surpoids à l'âge adulte.

Comme le souligne le professeur O'Regan, auteur de cette étude, « Nos travaux montrent clairement que l'excès de graisse corporelle a un impact très différent selon l'âge sur le système cardio-vasculaire du sujet. Les personnes jeunes sont en mesure de s'adapter à l'excès de graisse mais, à partir d'une cinquantaine d'années, l'exposition cumulée aux années de surpoids et d’obésité provoque des dégâts irréversibles sur les parois artérielles. Cela veut dire que l'estimation des effets bénéfiques d'une perte de poids doit à présent tenir compte de l’âge et du nombre d’années de surpoids ».

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Hypertension

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Des molécules bio-inspirées pour favoriser la cicatrisation

    Des molécules bio-inspirées pour favoriser la cicatrisation

    La jonction entre le derme (la couche profonde de la peau) et l'épiderme (la couche superficielle), assure la solidité mécanique de la peau et permet la transmission de signaux biologiques et de ...

  • Détecter rapidement les cancers à risque

    Détecter rapidement les cancers à risque

    Des scientifiques de l'Université suédoise d'Umeå en collaboration avec un groupe de recherche à l'Université d'Uppsala ont découvert comment savoir si les patients atteints du cancer de la prostate ...

  • Le tabagisme décrit comme une maladie systémique

    Le tabagisme décrit comme une maladie systémique

    Le tabagisme favorise le vieillissement prématuré des tissus et augmente le risque de développer un cancer. Il dégrade aussi la santé cardiovasculaire en favorisant l’augmentation de la rigidité ...

Recommander cet article :

back-to-top