RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Effet de serre : accélération en vue ?

Effet de serre artificiel créé par les économies riches ou cycle de réchauffement normal? Les deux, suggère une étude qui s'inquiète de la synergie entre les deux phénomènes. L'institut océanographique Scripps, une branche de l'université de Californie à San Diego, vient peut-être de mettre fin à la polémique sur les causes du réchauffement planétaire. Dans une étude qui vient d'être publiée en ligne par la revue scientique Proceedings of the National Academy of Science, les chercheurs, les chercheurs présentent des conclusions qui vont justifier les positions d'un peu tout le monde mais inquiètent pas l'effet de synergie qu'elles mettent en évidence (lire le résumé sur le site de la PNAS). Le problème que l'on observe, affirment-ils, c'est que l'on a bien un réchauffement naturel de la planète, un phénomène qu'ils ont mis en évidence en analysant sur le long terme la corrélation entre les cycles de température planétaire, qu'ils pensent longs de 1800 ans, et certaines conditions océaniques. Mais les chercheurs croient aussi à l'existence d'un effet de serre artificiel, engendré par les économies industrielles. Et affirment que celui-ci a déjà atteint un niveau capable d'interférer avec le cycle naturel. Ils en veulent pour preuve ce qui s'est passé en 1974, quand les conditions océaniques, toutes choses égales par ailleurs, auraient dû conduire à un léger refroidissement. Au contraire, on a observé un léger réchauffement, ce qui semble dû à l'effet de serre artificiel. Ainsi, les deux phénomènes s'ajoutent-il probablement. La conséquence est que l'on risque d'assister à un réchauffement accéléré. Ce qui suggère, si l'analyse se confirme, qu'il est d'autant plus urgent pour l'industrie mondiale de trouver des solutions énergétiques efficaces à ses besoins de production.

Usine nouvelle : http://www.usinenouvelle.com/

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top