RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Détruire les cellules cancéreuses avec des peptides fabriqués sur mesure

Les scientifiques du Aichi Cancer Center et de l'Université des Ryukyus située à Okinawa ont récemment mis au point un peptide absorbé exclusivement par les cellules cancéreuses. Cette technologie de Drug Delivery System limitant sensiblement les effets secondaires pourrait bientôt être employée dans le cadre de thérapies anti-cancer.

Les peptides sont des condensats plus ou moins longs d'acides aminés unis par des liaisons peptidiques entre les groupements carboxyle et amine. L'utilisation de ces composés a déjà été envisagée dans le cadre de traitements anti-cancer mais leur manque de spécificité vis-à-vis des cellules malades entraînait de nombreux effets secondaires.

Les travaux réalisés par les chercheurs ont consisté dans un premier temps à cribler une banque peptidique irrégulière contenant plus d'un trillion de molécules, dans le but d'identifier des composants présentant des affinités d'absorption avec dix types de cellules cancéreuses différentes. L'étude des peptides sélectionnés a par la suite abouti à la création d'un composé nommé CP44. L'étude des molécules sélectionnées a permis la création d'un composé nommé CP44, peptide sans effet sur les cellules saines mais absorbé en très grandes quantités par les cellules des cancers du foie et du sang.

Après fusion du CP44 avec un composé anti-cancer empêchant la croissance des cellules, l'efficacité de cette molécule a été évaluée sur des souris souffrant de cancer du foie. Contrairement aux cellules saines qui n'ont quasiment pas absorbé ce peptide, les cellules cancéreuses l'ont assimilé massivement, entraînant une diminution de la taille des hépatocarcinomes d'environ 30 à 50 %.

D'après les spécialistes, c'est la première fois au monde qu'un tel peptide est créé. Le développement de nouveaux peptides spécifiques aux autres types de cancers est d'ores et déjà annoncé comme l'une des priorités des équipes du Aichi Cancer Center et de l'Université des Ryukyus.

Bulletins Electroniques

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top