RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Dépression : L'hypothèse d'une inflammation du cerveau

La dépression serait-elle provoquée  par une inflammation du cerveau ? Cette  piste repose sur certaines observations : l’activation du système immunitaire provoque des comportements (humeur morose, anorexie et perte de poids, etc.) présents également dans la dépression sévère. Par ailleurs, on trouve des marqueurs sanguins de l’inflammation durant la dépression et certaines maladies inflammatoires sont associées à de forts taux de dépression.

Cette fois, les chercheurs du Centre pour addiction et santé mentale (CAMH) de Toronto (Canada), ont travaillé sur un marqueur particulier : les protéines de translocation (TSPO VT), qui sont produites en quantité lorsque le système immunitaire du cerveau est activé. Ils ont ainsi pu montrer que la concentration de ce marqueur est en moyenne 30 % plus élevée chez les personnes dépressives. Selon Jeffrey Meyer, qui dirige ces travaux : « Ces travaux ouvrent une nouvelle cible thérapeutique qui pourrait prendre la forme d'un traitement qui inverserait le mécanisme immunitaire du cerveau ou l'utiliserait pour booster le processus de réparation et ainsi réduire les symptômes ».

Si ces recherches confirment que des mécanismes inflammatoires sont associés au développement de la maladie, l'utilisation d'agents anti-inflammatoires pourrait représenter une nouvelle approche thérapeutique, bien qu'il reste à identifier plus clairement l’origine de cette inflammation. Ces recherches représentent donc un réel espoir pour le tiers des patients dépressifs qui résistent encore aux traitements actuels de la dépression.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Medical Daily

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top