RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Découverte d'une protéine de jouvence pour le cerveau

Les scientifiques du Centre de recherche allemand sur le cancer de Heidelberg ont découvert qu'en bloquant l'action d'une molécule de signalisation appelée Dickkopf-1, des vieilles souris se remettaient à produire de nouveaux neurones et retrouvaient le cerveau de leur jeunesse !

L'hippocampe est l'aire cérébrale dans laquelle l'information est stockée et récupérée. Ses performances reposent notamment sur la production continue de nouveaux neurones. "Toutefois, au cours de la vieillesse, la production de nouveaux neurones diminue considérablement, ce qui constitue l'une des causes du déclin de la mémoire et de la capacité d'apprentissage" souligne Ana Martin-Villalba, la neuroscientifique qui a dirigé ces recherches.

Ces travaux ont montré que les cellules-souches neurales dans l'hippocampe ont besoin, pour se différencier en astrocytes ou en neurones, d'une molécule de signalisation, appelée Wnt, qui active ce processus de production cellulaire. Mais dans ce mécanisme, on trouve également une protéine, Dickkopf-1, identifiée en 1998 par le Professeur Christof Niehrs, qui, elle, bloque ce processus et empêche la formation de nouveaux neurones.

Ayant constaté la présence plus importante de cette protéine Dickkopf-1 dans le cerveau des souris plus âgées, les chercheurs ont formé l'hypothèse que cette molécule de signalisation bloquait la formation de nouveaux neurones chez les souris les plus âgées. En utilisant des souris génétiquement modifiées dont la protéine Dickkopf-1 est désactivée, ils ont constaté que ces souris, à âge comparable, produisaient 80 % de nouveaux neurones en plus que les "cousines" dont la protéine Dickkopf-1 restait activée.

"Ces résultats montrent que la molécule Dickkopf-1 joue un rôle majeur dans le déclin cognitif lié à l'âge", explique Ana Martin-Villalba, qui ajoute : "En désactivant cette protéine Dickkopf-1 grâce à un anticorps spécifique, nous devrions pouvoir ralentir le déclin cognitif lié à l'âge et peut-être même restaurer certaines capacités cognitives".

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Cell

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top