RTFlash

Vivant

Découverte d'un gène responsable de la crise cardiaque subite

Des chercheurs américains de l’Université du Maryland ont découvert que près de 20 % des patients atteints de mort cardiaque subite inexpliquée, dont la plupart avaient moins de 50 ans, sont porteurs de variantes génétiques rares. En France, environ 60 000 personnes seraient victimes chaque année d’une mort subite cardiaque. L’accident touche 3 à 4 fois plus les hommes que les femmes, et concernerait particulièrement les 45-75 ans.

Selon cette étude, les chercheurs avancent que les variantes génétiques augmentent les risques de mort subite d'origine cardiaque. Selon eux, leur décès aurait pu être évité si leurs médecins avaient eu connaissance de leur prédisposition génétique aux maladies cardiaques. « Le dépistage génétique n'est pas systématiquement utilisé en cardiologie et beaucoup trop de patients meurent encore subitement d'une maladie cardiaque sans avoir de facteurs de risque préalablement établis. Nous devons faire plus pour eux », a déclaré Aloke Finn, professeur de médecine à l’Université du Maryland et auteur principal de l’étude.

Dans le cadre de cette recherche, les scientifiques ont effectué un séquençage génétique chez 413 patients, décédés en moyenne à 41 ans d'une insuffisance cardiaque soudaine et inexpliquée. Près des deux tiers étaient des hommes et environ la moitié étaient des Afro-Américains.

Les résultats ont révélé que 18 % des patients qui ont subi une mort subite avaient des gènes précédemment non détectés et associés à une arythmie ou à une insuffisance cardiaque potentiellement mortelle. Aucun n’avait été précédemment diagnostiqué avec ces anomalies. Leurs cœurs semblaient normaux sur les autopsies, sans aucun signe d'insuffisance cardiaque ou d'obstructions importantes dans leurs artères coronaires. Cette découverte ouvre le débat sur la nécessité d'un dépistage génétique de routine chez les patients en bonne santé qui ont des antécédents familiaux de mort cardiaque subite inexpliquée, souligne le Docteur Finn.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

JAMA

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Cancer : de la carte au territoire

    Cancer : de la carte au territoire

    Suffit-il de connaître les briques élémentaires d’un tissu tumoral, comme les cellules et les capillaires sanguins, pour tout savoir sur une tumeur ? « Non, ce n’est qu’une première étape dans notre ...

  • Diagnostiquer la maladie d’Alzheimer avec une seule IRM…

    Diagnostiquer la maladie d’Alzheimer avec une seule IRM…

    Des chercheurs du Collège Impérial de Londres ont montré qu’un algorithme d’apprentissage automatique machine learning permet de déterminer si une personne est atteinte de la maladie d’Alzheimer ...

  • Des légumes pour réduire les douleurs arthritiques…

    Des légumes pour réduire les douleurs arthritiques…

    On connaît les multiples bénéfices d’apports élevés en fruits et légumes pour la santé, mais ce nouvel essai croisé randomisé en révèle un nouveau. Un régime végétalien contribue à soulager les ...

Recommander cet article :

back-to-top