RTFlash

Vivant

Découverte d'un gène commun à la schizophrénie et au diabète

Les chercheurs de l'Ecole médicale de l'Université du Massachusetts ont identifié une molécule génétique commune dans le diabète de type 2 et la schizophrénie. D'autres recherches ont suggéré que les schizophrènes ont une incidence plus élevée de diabète de type 2. En fait, une personne sur cinq personnes atteintes de schizophrénie se trouve à avoir le diabète de type 2.

Il existe de nombreux facteurs qui contribuent au diabète de type 2 chez les schizophrènes, y compris la génétique, les médicaments psychotropes, mécanismes neurobiologiques et même des facteurs environnementaux.

Les chercheurs ont constaté que le diabète de type 2 et la schizophrénie impliquent un gène commun, baptisé (DISC1), dont les mutations altèrent la fonction pancréatique. Le chercheur principal, Rita Bortell, souligne "Il est connu que les personnes souffrant de troubles psychiatriques peuvent être prédisposées à développer un diabète de type 2 en raison de plusieurs facteurs interdépendants, parmi lesquels la génétique, le mode de vie et les médicaments".

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Bel Marra Health

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Rigidifier les cellules tumorales pour une meilleure immunothérapie

    Rigidifier les cellules tumorales pour une meilleure immunothérapie

    Seuls 20 % des patients sont réceptifs à l’immunothérapie. Ce traitement prometteur contre le cancer, qui vise à donner plus de puissance aux cellules immunitaires du corps humain, appelées cellules ...

  • Les bénéfices cardiovasculaires du café

    Les bénéfices cardiovasculaires du café

    Plusieurs études populationnelles ont observé une association entre la consommation régulière de café et une réduction du risque de mortalité prématurée, en particulier la mortalité liée aux ...

  • La molécule qui contrôle la faim

    La molécule qui contrôle la faim

    L'OMS estime que l'obésité touche à présent presqu'un habitant de la planète sur six, soit plus de 650 millions de personnes dans le monde. En France, cette pathologie continue à progresser : elle ...

Recommander cet article :

back-to-top