RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Comment la bactérie de la tuberculose contourne le système immunitaire

Des chercheurs de l’EPFL ont découvert comment la tuberculose parvenait à manipuler les cellules immunitaires d’un patient pour affaiblir ses défenses. La tuberculose est provoquée par la bactérie Mycobacterium tuberculosis, et touche plus de 12 millions d’individus dans le monde. Lorsque le germe infecte un patient, la réponse de son système immunitaire est fondamentale pour la progression de la maladie.

Ces scientifiques de l’EPFL ont pu montrer que le germe de la tuberculose retournait certains mécanismes du système immunitaire à son propre avantage. La clé de ce mécanisme est une molécule appelée synthase GMP-AMP cyclique (cGAS), qui se situe dans les macrophages pulmonaires. Ces travaux ont montré que la cGAS, qui patrouille à l’intérieur des macrophages, déclenche leur réponse immunitaire lorsqu’elle détecte des morceaux non-identifiés d’ADN, comme ceux libérés par la M. tuberculosis.

Ces recherches ont ensuite montré que les bactéries transféraient ces bouts d’ADN dans les macrophages, incitant la cGAS à signaler cette production aux interférons, qui réduisaient alors la réponse immunitaire. Autrement dit, la bactérie manipule les macrophages pour qu’ils baissent leur garde.

Les scientifiques ont aussi montré qu’il était possible de piéger la M. tuberculosis de façon à ce qu’elle ne puisse plus activer la production d’interférons via la cGAS, tout en conservant la production d’interleukines-1 et la réponse immunitaire.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

EPFL

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top