RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Des chercheurs canadiens découvrent une molécule active contre les cellules cancéreuses

Des scientifiques canadiens ont fait une découverte qui pourrait révolutionner le traitement du cancer. Une équipe de l'université de l'Alberta a en effet démontré qu'une petite molécule peu toxique et peu coûteuse entraîne la mort des cellules cancéreuses. Contrairement aux cellules saines, les cellules cancéreuses se reproduisent sans fin, ce qui les rend dangereuses. Le Docteur Evangelos Michelakis, de l'université de l'Alberta pense avoir découvert une façon de reprogrammer leur mort avec une molécule appelée dichloroacétate ou DCA.

Les cellules cancéreuses suppriment leurs mitochondries, ce qui donne à ces dernières un avantage sur les cellules non-cancéreuses. Comme les mitochondries contrôlent la mort des cellules, ce phénomène empêche les cellules cancéreuses de mourir. Mais, selon le Dr Michelakis, le DCA permet de renverser ce phénomène et de reprogrammer les cellules cancéreuses pour qu'elles redeviennent mortelles.

"Le DCA va restaurer la fonction mitochondriale induisant la mort de la cellule cancéreuse", a expliqué le Docteur Sébastien Bonnet, qui fait partie de l'équipe de chercheurs. En outre, le "DCA n'a aucun effet sur les cellules saines alors qu'actuellement les médicaments ne sont pas capables de faire la différence entre une cellule cancéreuse et une cellule saine", a-t-il ajouté.

Lors d'essais effectués sur des cellules cancéreuses humaines implantées sur des rats, le DCA a réduit la taille des tumeurs dans des cas de cancer du cerveau, du poumon et du sein. Comme le DCA est déjà utilisé pour le traitement d'autres maladies, les chercheurs comptent procéder aux essais cliniques chez des patients dès qu'ils auront rassemblé le financement nécessaire.

Cancer Cell

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top