RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Le cerveau serait capable de s'autoréparer après un AVC !

Les chercheurs de l'Université de Lund et de l'Institut Karolinska, dirigés par le Professeur Zaal Kokaia ont montré que, chez la souris, victime d’AVC, des cellules de soutien, appelées astrocytes, commencent à se former dans les cellules nerveuses de la partie lésée du cerveau.

En utilisant des méthodes optogénétiques pour suivre ces cellules, les scientifiques ont pu observer que ces astrocytes produisent des cellules nerveuses immatures, qui elles-mêmes vont se développer en cellules nerveuses matures. Cette découverte montre pour la première fois que les astrocytes ont la capacité de lancer un processus de régénération de nouvelles cellules nerveuses après l’AVC.

En 2004, la même équipe avait montré que l'AVC conduit à la formation de nouvelles cellules nerveuses à partir des cellules souches neurales du cerveau adulte. Elle identifie aujourd’hui un nouveau processus par lequel le cerveau, après un « choc » important, comme l’AVC, fait un effort pour se réparer lui-même.

Ce nouveau mécanisme identifié existe dans un cerveau sain et inhibe alors la conversion, et, donc, dans ce cas, les astrocytes ne génèrent pas de nouvelles cellules nerveuses. Mais en cas d’AVC, les astrocytes lancent le processus de génération de nouvelles cellules. En bloquant chez la souris ce mécanisme de « verrouillage », les chercheurs ont montré que les astrocytes forment tout de même de nouvelles cellules nerveuses.

Comme ce mécanisme ne se déclenche pas seulement en cas d’AVC, il pourrait être utilisé pour activer les astrocytes et pouvoir ainsi renouveler les cellules nerveuses et remplacer des cellules déficientes, dans les maladies neurodégénératives par exemple. Il reste à vérifier, écrivent les auteurs, si les astrocytes sont bien convertis en neurones dans le cerveau humain après lésion ou maladie.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Science Mag

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • Jacques Cells-erre

    29/10/2014

    Ouais, il suffit de s'aimer parfait en son corps à chaque souffle, et de marcher plus souvent, de bouger vrai en dehors de nos foutues villes empoisonneuses, qui n'en ont plus pour longs-tends...!

  • back-to-top