RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Edito : Le cerveau réparé

La presse américaine fait cette semaine un très large écho aux résultats très encourageants obtenus contre la maladie de Parkinson grâce aux greffes de cellules foetales dans le cerveau des malades pour restaurer la production de dopamine. Le Docteur Fischbach, Directeur de l'Institut Américain des maladies neurologiques souligne que ces interventions, qui relevaient encore de la science-fiction il y a seulement 10 ans, sont appelées à se banaliser au cours de la prochaine décennie et participeront au traitement d'un nombre de plus en plus grand de maladies neurologiques. Désormais, la perspective de restaurer durablement des fonctions cérébrales altérées par une maladie ou un accident est ouverte. Une telle possibilité aura bien entendu des conséquences considérables sur la qualité de vie des personnes âgées de plus de 60 ans qui deviendront majoritaires au niveau mondial au cours de la première moitié du siècle prochain. Associées à une meilleure connaissance des causes génétiques et environnementales du vieillissement cérébral, ces greffes de cellules dans le cerveau pourraient permettre à l'homme de conserver jusqu' à l'extrême limite de sa vie la plénitude de ses capacités intellectuelles et de sa créativité. Les conséquences sociales et économiques d'une telle révolution scientifique seraient immenses, et très certainement bénéfiques, non seulement pour les individus, mais pour notre société et, au delà, pour l'ensemble de l'espèce humaine. Le dernier âge de notre vie, cesserait enfin d'être vécu comme un lent et pénible déclin physique et intellectuel et pourrait devenir une extraordinaire période d'enrichissement personnel pour le plus grand bénéfice de la collectivité toute entière.

René Trégouët

Sénateur du Rhône

Noter cet article :

 

Recommander cet article :

back-to-top