RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

La capture et le stockage du CO2 sur le marché en 2015

La capture et le stockage de CO2 (CSC) vise à enfouir le CO2 dans le sous-sol. Destinée principalement aux centrales électriques au charbon, encore expérimentale, cette technologie donne lieu au concept de charbon propre auquel s'opposent nombre d'associations pour l'environnement. Alstom Power vient de rendre public les résultats de treize projets pilotes, ou démonstrateurs.

Selon Alstom Power, les technologies de capture et le stockage du carbone seront commercialement disponibles à grande échelle en 2015 et permettront de capturer 90 % du CO2 émis par une centrale à charbon pour un coût de l'électricité produite entre 6,5 et 8,5 centimes d'euros.

Le point intéressant vient de la comparaison avec les énergies renouvelables. Dans un communiqué, Alstom précise que le coût du kWh électrique produit avec capture et stockage du carbone sera compétitif avec celui des énergies renouvelables (à ce jour l'éolien principalement, ndlr). Ce qui signifie que le surcoût lié à la technologie CSC serait de l'ordre de 30 % à 50 % plus cher (notre estimation) que sans la technologie CSC. Ce surcoût provient pour partie de l'énergie supplémentaire - et donc d'une combustion supplémentaire de charbon - pour isoler le CO2 lors de la combustion, le compresser, le transporter, et enfin le stocker dans le sous-sol.

Alstom Power précise qu'au fil du développement de la technologie, la compétitivité de la capture et du stockage du CO2 ne fera que s'améliorer. À cette prévision, on pourrait toutefois opposer une logique différente exprimée par le ministre de l'environnement allemand dans un article récent de ddmagazine, logique selon laquelle plus on consomme de combustible fossile, plus les prix montent alors que plus on consomme d'énergie renouvelable, plus les prix baissent.

Alstom Power souligne l'importance des enjeux économiques de la CSC alors que plus de la moitié de la production mondiale de l'électricité sera encore produite par les énergies fossiles en 2035. La CSC pourrait à elle seule générer 20 % des réductions d'émissions de gaz à effet de serre nécessaires à l'horizon 2050 pour limiter le réchauffement climatique à 2°C.

DD Magazine

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top