RTFlash

Vivant

Cancer du rein : Une nouvelle avancée thérapeutique

Une étude réalisée par les centres américains contre le cancer de Washington et Philadelphie, et dirigée par les Professeurs Michael Atkins et Elisabeth Plimack, vient de montrer que l’utilisation combinée des deux médicaments, l’axitinib et le pembrolizumab, présenterait une réelle efficacité contre le cancer du rein lorsque la maladie a atteint un stade avancé.

Le pembrolizumab est un anticancéreux utilisé en immunothérapie sur des patients souffrant d’un cancer du poumon, de la vessie ou encore d’un mélanome. Quant à l’axitinib, il a pour effet de l’imiter la formation des vaisseaux sanguins autour des tumeurs et ainsi d’empêcher leur développement, faute d’irrigation.

Ces chercheurs ont administré pendant 20 mois les deux médicaments à 52 personnes atteintes d’un carcinome rénal. Les résultats de l’association des substances ont été sans appel sur l’évolution de la taille des tumeurs présentées par les sujets. Elles ont diminué chez 90 % des participants qui avaient reçu l’intégralité de la dose habituellement prescrite. 73 % des malades à qui trois quarts de la dose recommandée avaient été administrés ont constaté le même phénomène.

Les membres du premier groupe ont cependant dû faire face à des effets secondaires néfastes, « acceptables mais importants », indique Top Santé​. De précédents travaux scientifiques consacrés aux effets de ce cocktail avaient en effet montré que ce dernier présentait une lourde toxicité.

Les auteurs de l’étude travaillent désormais à déterminer quelle quantité des deux médicaments permettrait une efficacité optimale tout en garantissant la meilleure tolérance possible au traitement.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

The Lancet

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top