RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Cancer : un nouveau mécanisme génétique élucidé

Les chercheurs du Comprehensive Cancer Center de l'Université du Michigan ont découvert un gène, le BUB1, qui pourrait expliquer pourquoi une protéine, le TGF-bêta, peut parfois empêcher l'apparition du cancer mais également encourager sa progression.

Connu pour être un suppresseur de tumeur, le TGF-bêta est un régulateur négatif de la prolifération cellulaire. En clair, un suppresseur de tumeur empêche les cellules de devenir malignes. Pourtant, le TGF-bêta peut, dans certaines circonstances, promouvoir les tumeurs, favorisant la croissance agressive du cancer.

Ces travaux montrent que BUB1 est un gène clé impliqué dans la régulation des récepteurs de TGF-bêta. « Nos données sur ce gène sont complètement inattendues », explique le directeur de l'étude, le Docteur Alnawaz Rehemtulla, radio-oncologue et codirecteur du Centre d'imagerie moléculaire à l'Université du Michigan. « BUB1 est bien connu pour son rôle dans la division cellulaire. Mais c'est la première étude qui le lie au TGF-bêta. Nous pensons que cela peut expliquer le paradoxe du TGF-bêta en tant qu'accélérateur et suppresseur de tumeur », ajoute-t-il.

L’étude a démontré que le gène BUB1 avait une influence directe sur la prolifération de cellules cancéreuses agressives liée à cette protéine. En bloquant l’action de ce gène, les chercheurs ont découvert qu'il était possible de bloquer cette voie du TGF-bêta. Comme le BUB1 est l'un des cinq principaux gènes connus qui  se manifeste dans de nombreux types de cancer, les chercheurs pensent que cette découverte permettra de développer un traitement ciblé sur ce gène.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Science

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top