RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Le calcium peut réduire le risque de lésions précancéreuses du côlon

Selon une étude américaine, la consommation accrue de calcium pourrait réduire le risque de lésion précancéreuse du côlon chez les personnes qui présentent une mutation spécifique sur deux gènes.

L'étude réalisée sur près de 6.000 personnes, dans le Tennessee, a permis de découvrir que les patients consommant le plus de calcium n'avaient pas vu leurs risques d'adénomes colorectaux diminuer s'ils n'étaient pas porteurs de mutations sur deux gène, s-KCNJ1 et SLC12A1, jouant un rôle-clé dans l'assimilation du calcium par les reins. Ces travaux ont également permis d'observer que 52 %  des participants à cette étude présentaient des mutations sur l'un de ces deux gènes et 13 % sur les deux gènes.

Les chercheurs ont montré qu'un apport élevé en calcium diminuait de 39 % le risque d'adénomes colorectaux chez les personnes porteurs d'un gène muté et de 69 % chez les sujets porteurs des deux gènes mutés.

"Ces travaux montrent que les patients porteurs d'un ou de deux gènes mutés présentent un risque sensiblement augmenté d'adénomes colorectaux s'ils consomment moins de 1000 milligrammes de calcium par jour", précise le professeur Xiangzhu Zhu, auteur principal de cette étude et chercheur au Vanderbilt-Ingram Cancer Center de Nashville (Tennessee).

Ces résultats pourraient conduire à des tests génétiques destinés à identifier les personnes porteurs des gènes impliqués dans cette susceptibilité et pour lesquelles une supplémentation en calcium diminuerait sensiblement le risque de lésions précancéreuses du côlon.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Medical Xpress

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top