RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Boire du café pour prévenir le cancer

Consommer cinq tasses de café par jour réduirait de 57 % les risques de cancer du sein. C'est le résultat d'une vaste étude menée par des chercheurs de l'institut Karolinska, à Stockholm, qui vient d'être publié dans la revue scientifique Breast Cancer Research. Après avoir analysé les données provenant de près de 6 000 femmes (2 818 malades et 3 111 témoins), les auteurs notent que cet effet bénéfique concerne celles dont le cancer est dit RE. RE pour récepteurs hormonaux des oestrogènes. Leur dosage permet de mesurer la probabilité de réponse d'un traitement hormonal. Ces récepteurs ne sont pas retrouvés dans environ un tiers des cancers du sein.

"Ces conclusions confirment celles d'études précédentes, à savoir une réduction du risque de cancer du sein, en particulier avant la ménopause et notamment chez les femmes à risque accru en raison de la présence de gènes de susceptibilité à cette maladie", explique Astrid Nehlig, directrice de recherche Inserm (U666 à Strasbourg) qui s'intéresse aux effets du café sur la santé.

Selon elle, cet effet protecteur apparaît le plus souvent à partir de cinq tasses par jour. "L'intérêt de ce nouveau travail est de confirmer le fait que le café ne protège pas toutes les femmes de la même façon", insiste la chercheuse. Une différence déjà mise en évidence dans la maladie de Parkinson. Alors que ce breuvage a un rôle protecteur dose-dépendant chez les hommes, ce n'est pas le cas chez toutes les femmes. Celles qui ne prennent pas de traitement hormonal substitutif après la ménopause bénéficient du même effet protecteur du café que les hommes. En revanche, il y a une aggravation du risque chez celles qui prennent un traitement hormonal et beaucoup de café.

Pour en revenir aux relations entre le "petit noir" et les tumeurs malignes, les effets positifs sont fréquents. "Une consommation moyenne de trois à quatre cafés par jour réduit de 30 % le risque de cancer du foie et une consommation élevée le fait chuter de 55 %", affirme Astrid Nehlig. D'autre part, cette boisson diminue de plus de 60 % le risque d'évolution de la cirrhose vers le cancer.

Le café a également un effet protecteur au niveau du cancer colorectal, de celui de l'endomètre (réduction jusqu'à 80 %) et de certaines tumeurs cérébrales, les gliomes (baisse de 50 à 60 % pour 5 tasses par jour). Enfin, des travaux effectués sur des souris (buvant de l'eau contenant de la caféine) et des cellules de peau humaine placées en culture montrent que la caféine a un effet protecteur vis-à-vis des mélanomes, ces cancers de la peau provoqués par les rayons UV du soleil.

Le Point

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top