RTFlash

Vivant

Avec la science, les poules auront bientôt des dents

Les poulets peuvent avoir des dents. C'est le résultat auquel est parvenue une équipe de chercheurs conduite entre autres par Thimios Mitsiadis, chercheur au laboratoire de Biologie moléculaire et cellulaire de l'Ecole Normale Supérieure de Sciences de Lyon. Le résultat ne permet pas de faire mentir une formule bien connue, synonyme d'échéance improbable. Quand les poules auront des dents, renvoie bien plus loin que les calendes grecques... Mais le retour des dents chez des oiseaux, va bien au delà d'un clin d'oeil. Thimios Mitsiadis, qui a suivi des études à Athènes, avant de les pousuivre en France, à Lyon, puis à Marseille, avant d'aller en Suède, en Finlande, aux Etats-Unis, explique la démarche dans un article publié avec ses collègues Yvonnick Chéraud et Josiane Fontane-Pérus,( CNRS Nantes) et Paul Sharpe ( King's College de Londres). « Les oiseaux descendent si l'on peut dire des dinosaures, des reptiles qui avaient des dents. Il y a 70 millions d'années, les dinosaures ont disparu. La forme de la tête des oiseaux a évolué . Avec, les contraintes de l'aérodynamisme, le bec s'est développé, et les dents ont disparu...Les cellules venant du tube neural, qui pendant le développement des dinosaures, s'installaient sur l'épithélium de la bouche et y provoquaient la croissance des dents, ont perdu leurs capacités. Les gènes ont dû s'endormir... mais leur existence est toujours connue. ». Les chercheurs ont donc cherché à réveiller sur les capacités de l'épithélium, sur la paroi de la bouche, à provoquer la pousse de dents, en important des cellules prélevées sur le tube neural de souris entre le huitième et le onzième jour du foetus. Le tissu du foetus de poulet, dans l'oeuf, et la cellule venant de la souris, se renvoient des signaux chimiques qui déclenchent la création des dents en réveillant l'activité des gènes endormis dans les cellules. Des tissus d'épithélium d'oiseau recevant des cellules de souris produisent des structures dentaires. L'implantation des cellules doit être faite avant que les mécanismes de défense entrent en action et rejettent le corps étranger. Les perspectives pour la santé humaine sont réelles, explique le chercheur que nous avons joint à Londres par téléphone. Il sera possible avec des cellules souches de faire pousser des dents chez des patients atteints de troubles graves. C'est une nouvelle dentisterie qui verra le jour. « Depuis plus de deux mille ans, explique Thimios Mitsiadis, les techniques restent au fond les mêmes, même si les matériaux ont évolué ». On a retrouvé des amalgames de l'époque romaine... La biologie ouvre des perspectives totalement nouvelles sur lesquelles travaillent des sociétés de biotechnologie aux USA et en Grande Bretagne, et à Marseille, la société Natural Implant.

Progrès : http://www.leprogres.fr/

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • salut

    10/08/2012

    je suis un ami de loin mon nom benmebarek

  • Poster un nouveau commentaire

    back-to-top