RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

AVC : la récupération du langage doit privilégier l'hémisphère gauche

Des chercheurs américains des universités de l'Alabama et de Cincinnati, dirigés par le professeur Szaflarski, ont éclairci les raisons pour lesquelles certains patients victimes d'AVC récupèrent bien de l'aphasie consécutive à cet accident (dans un tiers des AVC) alors que d'autres n'y parviennent pas. Selon cette étude, il semblerait que la réorganisation de la fonction du langage dans l'hémisphère droit soit de mauvais augure pour une bonne récupération de cette fonction. Les chercheurs ont en effet constaté que les patients qui parviennent à récupérer correctement de leur aphasie après un AVC sont ceux dont les fonctions du langage se réactivent dans l'hémisphère gauche.

On sait qu'après un AVC le niveau et le temps de récupération des fonctions cérébrales et cognitives varient très sensiblement d'un individu à l'autre. Ce processus de récupération est modulé par plusieurs facteurs assez bien connus. Mais le degré de la contribution à ce processus des aires cérébrales non touchées par cette pathologie est beaucoup moins clair.

Ces travaux ont porté sur 27 adultes droitiers victimes d'un infarctus cérébral dans l'hémisphère gauche au moins un an avant le début de l'étude. Les patients ont subi une batterie de tests cognitifs et ont été suivis par IRM fonctionnelle (IRMf) afin de cartographier leur activité cérébrale liée au langage.

Les auteurs ont constaté que, dans ce domaine du langage, les performance étaient sensiblement meilleures chez les patients qui présentaient les signes les plus intenses d’activité cérébrale dans l'hémisphère gauche. En revanche, ces performances étaient les plus mauvaises chez les patients présentant une forte activité cérébrale dans l'hémisphère droit.

Ces travaux montrent donc que, même si la restauration de la fonction du langage dans l'hémisphère droit est possible chez les enfants, une telle restructuration semble au contraire constituer un obstacle très difficile à surmonter chez les adultes pour lesquels l'activation de l'hémisphère gauche semble indispensable pour une bonne récupération du langage.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Eurekalert

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top