RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Les automobilistes de demain surferont sur Internet

L'important n'est pas le contenant, mais le contenu. Avec son concept-car " 24/7 ", Ford a voulu créer la surprise au Salon automobile de Detroit, début janvier. Formes cubiques, prenant à contre-pied les canons ambiants du design automobile, couleurs acidulées d'auto-tamponneuse, le " 24/7 " se veut résolument anticonformiste. Car l'essentiel est à l'intérieur, explique le constructeur. Cette Ford du futur est équipée d'un ordinateur permettant de se relier à Internet 24 h/24, 7 j/7. " 24/7 " est conçu pour être utilisé comme un ordinateur familial. Sur une large planche de bord, des icônes s'allument, selon la fonction que l'on veut utiliser : consultation de son courrier électronique, des dernières informations, l'état de la circulation ou la navigation. Autant de services personnalisables pour chaque utilisateur de la voiture. Seule différence avec votre PC : l'absence de souris. Ici tout peut être exécuté grâce à un système de commande vocale. Sécurité oblige. Science-fiction ? Pas vraiment. Ford ne compte pas commercialiser le " 24/7 ", mais prévoit d'équiper, pour la fin de l'année, certains de ses modèles avec des systèmes télématiques. Le dispositif sera disponible en série sur les Lincoln - l'une des marques haut de gamme - et en option sur les Focus en Europe. " Pour le moment, les clients sont surtout demandeurs pour les fonctions sécurité et appel d'urgence plutôt que pour les fonctions Internet. C'est pourquoi nous ne les développons pas en priorité ", explique Brian Kelley, président de Consumer Connect, la filiale télématique et commerce électronique de Ford. General Motors proposera bientôt des services similaires sur ses Cadillac. Outre une meilleure sécurité, un confort renforcé et une plus grande attractivité apportés à leurs véhicules, les constructeurs voient dans Internet un nouveau moyen pour rendre le client plus captif. Grâce à la télématique, dès qu'il aura besoin de réparer, entretenir, renouveler son véhicule, le conducteur sera directement mis en relation avec le centre d'appels du constructeur qui lui fournira une panoplie de services. Selon Jürgen Schrempp, le PDG de Daimler Chrysler, l'achat ne représente que 30 % du coût total de la voiture sur toute sa durée de vie. Les constructeurs ont décidé de s'attaquer à l'autre partie du " gâteau ". Ford fonde de grandes ambitions sur ce marché : à terme, il veut réaliser 50 % du chiffre d'affaires dans les services. Internet peut lui faciliter la tâche. Mais pour assurer la diffusion au grand public, il faut respecter deux points-clés : un prix abordable et un standard technique. Motorola estime que le système d'Internet embarqué ne doit pas excéder 3 % du prix total de l'automobile. Pour faciliter la communication entre les modèles, il est indispensable d'adopter le même standard électronique. Le standard européen Controler area network (CAN) tend à s'imposer au détriment de l'américain J1850. C'est la fameuse idée de l'" Internet partout " chère à Steve Case, le nouveau patron d'AOL-Time Warner. Les acteurs de l'Internet travaillent sur ce concept. " La voiture est le meilleur portail possible. C'est un univers clos, facilement localisable par GPS et dans lequel on passe beaucoup de temps ", s'exclame Jean-Yves Hardy, président de Valtech, société de conseil Internet. . En coulisse, les grands groupes nouent des partenariats avec des petites sociétés innovantes capables d'inventer une " killer application ", le service-clé qui emportera l'adhésion du public.

Le Monde (article résumé par @RTFlash) :

http://www.lemonde.fr/article/0,2320,seq-2058-39400-QUO,00.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top