RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Un antibiotique magnétique ?

Dans un avenir prochain, songez à ranger la boussole à côté du thermomètre. Une recherche brésilienne vient de démontrer que les champs magnétiques exercent une influence directe sur la virulence microbienne, pouvant la stimuler ou l'inhiber. Lorsqu'il cultivait des colonies de Candida albicans à l'Institut de sciences biomédicales de l'Université de São Paulo, l'odontologue André Gasparetto, qui est aussi un spécialiste en microbiologie, a constaté que ces levures se développaient en s'orientant dans le même sens. La seule explication possible, s'est-il dit : c'est un champ magnétique. Sous certaines conditions, a-t-il ensuite constaté, l'agressivité de cette levure qui provoque la candidose augmente beaucoup, pouvant jusqu'à provoquer le développement d'infections. Pour appuyer sa conclusion, l'odontologue a étudié l'influence des champs magnétiques sur des polymères utilisés dans la composition des dentiers.

En utilisant deux plaques parallèles de magnétite, un minerai fonctionnant comme un aimant naturel, Gasparetto a constaté que les champs magnétiques augmentent l'absorption d'eau par le polymère, ce qui facilite la formation de colonies de microbes. Prochain pas : utiliser la technique pour neutraliser l'action des microbes - une sorte d'antibiotique magnétique, comme l'a dit le chercheur. Entre-temps, la technique pourrait déjà déboucher sur des applications comme la stimulation d'enzymes microbiennes d'intérêt commercial.

ASP

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top