RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Les aérosols réduiraient le rythme des tempêtes tropicales

Depuis plusieurs décennies, les climatologue s'interrogent sur l'impact exact des aérosols en matière climatique. Ces particules modifient en effet le rayonnement solaire qui parvient à la surface de la Terre mais elles agissent également sur l'intensité des précipitations.

Des recherches effectuées par Nick Dunstone, du Met Office britannique, viennent de montrer que ces aérosols modifiaient la température de la surface de la mer dans l'Atlantique nord et avaient donc un impact important sur la fréquence et l'intensité des tempêtes tropicales qui naissent dans cette région du globe.

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont utilisé des modèles climatiques couramment utilisés et en ont fait varier les différents paramètres. Ce travail de modélisation a montré que les tempêtes tropicales dans l'Atlantique nord étaient moins fréquentes au cours des périodes où les concentrations d'aérosols étaient importantes au-dessus de cette région.

Selon ces travaux, il existerait une nette corrélation entre la diminution de la concentration de ces aérosols, à partir de 1990, et la forte augmentation constatée depuis cette date du nombre de tempêtes tropicales.

Ce lien de causalité serait dû au fait que ces aérosols modifient la formation de nuages au-dessus de l'Atlantique nord, ce qui a notamment pour effet de diminuer sensiblement la température à la surface de la mer et de modifier la circulation atmosphérique tropicale.

L'étude souligne qu'il est nécessaire de renforcer nos connaissances sur les aérosols, surtout ceux émis par les activités humaines, pour mieux prendre en compte leur impact sur le changement climatique.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

MET

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top