RTFlash

Avenir

Des plastiques solides et résistants à la chaleur

Les plastiques apportent dans l'industrie un gain indéniable de poids, mais on leur reproche toujours leur fragilité en comportement mécanique malgré des progrès en comportement thermique. Des scientifiques de l'Ohio State University viennent de breveter une méthode permettant de mélanger du plastique avec du silicium pour créer un matériau trois a quatre fois plus résistant que le plastique seul. De telles pièces exploitées dans des moteurs de voitures ou d'avions permettraient d'obtenir des véhicules plus légers donc plus économiques. Le nouveau matériau composite est plus résistant car il répartit la force d'un impact sur les nombreuses petites particules de silicium. John Lanutti, professeur associe de sciences des matériaux a Ohio State University, avait à la base développée cette méthode avec ses collègues pour des applications dentaires. Apres des premiers succès modérés, ils ont essayé la technique avec un différent type de plastique pour un membre de l'Ohio Aerospace Institute, BFGoodrich Co. Les particules de silicium sont d'une taille de l'ordre de 50 nm et contiennent de petits pores nanométriques. La méthode est unique car les chercheurs forcent le plastique a remplir ces pores, créant un lien solide entre les atomes de silicium et le plastique sur une grande surface. Jusqu'alors les plastiques avaient été renforcés par des fibres mais bien que résistant alors mieux a la chaleur ils restaient fragiles. Ce nouveau composite présente la même résistance a la chaleur mais par contre est quatre a cinq fois plus résistant aux impacts.

Lettre des nouveaux matériaux : http://www.france-science.org

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Des nanoparticules au service de la médecine régénératrice

    Des nanoparticules au service de la médecine régénératrice

    Une équipe de scientifiques dirigée par Ludwik Leibler, du laboratoire « matière molle et chimie » et Didier Letourneur, du Laboratoire de recherche vasculaire translationnelle, vient de démontrer ...

  • Lire l'ADN grâce à un nanolecteur en graphène

    Lire l'ADN grâce à un nanolecteur en graphène

    Des chercheurs de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne ont réussi à concevoir un lecteur d'ADN en utilisant les propriétés physiques exceptionnelles du graphène. Ces scientifiques ont dilué ...

  • Des muscles artificiels en fil de pêche

    Des muscles artificiels en fil de pêche

    Une équipe internationale de l’Université du Texas, dirigée par Carter Haines, est parvenue à transformer de simples fils de pêche en muscles artificiels en les torsadant de façon contrôlée jusqu’à ...

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top