RTFlash

Vivant

Comment cultiver des neurones pour réparer le cerveau

Comment reconstruire les réseaux de neurones du cerveau lorque ceux-ci sont endommagés ou détruits par un accident vasculaire cérébral (AVC), un traumatisme ou une maladie neurodégénérative de type Alzheimer ou Parkinson ? Peut-être par des neurones cultivés en laboratoire ! Cette idée digne d'un roman de science-fiction est en effet sérieusement explorée par des chercheurs du département de neurochirurgie de l'Université de Pennsylvanie (Etats-Unis) qui sont parvenus à créer un réseau neuronal in vitro puis à le transplanter dans le cerveau de rat !

Pour rappel, les neurones sont des cellules nerveuses connectées les unes aux autres par de longues fibres conductrices appelées axones, ce qu'on appelle la matière blanche. Lorsque les axones sont endommagés, ils ne se régénèrent que de manière très limitée, interrompant la transmission du signal électrique d'un neurone à l'autre. L'équipe du Docteur Kacy Cullen a donc conçu une méthode de fabrication d'axones en laboratoire. Un tube aussi fin qu'un capillaire constitué d'agarose (sucre) est rempli d'une matrice extra-cellulaire.

Cette matrice est ensuite "ensemencée" avec des corps cellulaires de neurones issus de cortex cérébral, par exemple. Petit à petit, selon l'étude, les axones se mettent à pousser le long du tubule et se maintiennent vivants durant 22 jours. Cette structure baptisée micro-TENNS (micro-tissue engineered neural network) pourrait, selon les auteurs, servir à réparer les voies axonales lésées, sur de longue distance.

Comme le souligne Kacy Cullen, "On espère que cette stratégie de médecine régénérative sera capable un jour de faire pousser des réseaux neuronaux individualisés, adaptés à chaque besoin spécifique des patients. Et, en fin de compte, ils pourraient remplacer les circuits neuronaux perdus et améliorer le fonctionnement du cerveau."

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

IOP Science

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Découverte d'une molécule brûleuse de graisse

    Découverte d'une molécule brûleuse de graisse

    Des scientifiques du Dana-Farber Cancer Institute ont mis à jour un mécanisme biologique jusqu'ici inconnu et l'existence d'une molécule qui permet aux cellules de brûler des calories sous forme de ...

  • Vers des tests ADN rapides et peu coûteux

    Vers des tests ADN rapides et peu coûteux

    Des chimistes de l'Université de Montréal ont utilisé des molécules d'ADN pour mettre au point des tests permettant un diagnostic médical peu coûteux et qui ne prennent que quelques minutes à ...

  • Cancer du sein : l’immunothérapie à la rescousse !

    Cancer du sein : l’immunothérapie à la rescousse !

    Elue "avancée biologique majeure" de l'année 2013 par la revue "Science", l’immunothérapie, qui consiste à traiter le cancer en utilisant notre propre système de défense, ne cesse de confirmer son ...

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top