RTFlash

Vivant

Utiliser des algues contre le cancer

La start-up Alga Biologics, créée en 2021 à Rouen, produit des anticorps à partir de microalgues marines. Cette microalgue marine, c'est la Phaeodactylum tricornutum. On la trouve naturellement dans différents océans, dans les fonds sous-marins assez profonds. Elle pousse facilement à des températures ambiantes, autour de 16 à 19 degrés. À l'origine de cette innovation unique au monde, Muriel Bardor, chercheuse et professeure à l'université de Rouen. Elle s'intéresse aux microalgues depuis plus de 10 ans. « On les utilise comme une usine cellulaire pour produire des protéines médicaments, en particulier des anticorps, qui ciblent les cancers ».

Ces protéines sont utilisées pour lutter contre les cancers. « L'anticorps va s'accrocher sur les cellules cancéreuses et va faire un pont avec les cellules du système immunitaire. Ça va permettre d'envoyer un signal au système immunitaire qui doit dégrader ensuite la tumeur », poursuit Muriel Bardor. Les chercheurs ont choisi de se focaliser en premier sur le traitement du neuroblastome pédiatrique, un cancer qui touche 24 000 jeunes enfants dans le monde chaque année, dont 200 nouveaux cas en France.

Des traitements très onéreux existent déjà en Europe et aux États-Unis. Celui d'Alga Biologic envisage d'être plus vertueux tout en diminuant des coûts de production de 70 %. Le procédé améliore la qualité des anticorps et l'empreinte environnementale. « Comme l'algue pousse en température ambiante, on n'a pas besoin de chauffer la culture », explique la professeure. Cette micro algues marine se trouve naturellement dans différents océans, dans les fonds sous-marins assez profonds. En comparaison avec les traitements existants, les premières études d'Alga Biologic montrent que ces protéines végétales activent de façon trois fois supérieures les cellules du système immunitaire.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

FR3

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top