RTFlash

La télépédagogie surfe sur le handicap scolaire

Un réseau informatique réunit cinq établissements du Rhône, spécialisés dans la prise en charge d'adolescents "handicapés dans leur cursus scolaire". Ce lieu virtuel d'échange de ressources, baptisé "Olivier", permet, à travers la visioconférence, de coopérer à distance. Tout le monde connait la fascination des adolescents pour les techniques de communication. Depuis une dizaine d'années, de nombreuses expériences ont été menées avec succès dans les établissements scolaires. Mais le monde des adolescents en difficulté avait été laissé à l'écart des " autoroutes de l'information ". Depuis 18 mois, une opération-pilote regroupe cinq établissements d'enseignement spécialisé du Rhône pour tenter de " travailler autrement " en utilisant l'informatique pour communiquer à distance. Ces établissements sont réunis en réseau au sein d'un lieu virtuel d'échange et de ressources. Nom de code " Olivier ". Sous ce nom qui symbolise les ramifications de l'échange, on trouve cinq instituts pilotes : quatre dépendent de l'?uvre de villages d'enfants (OVE) : Le Chardonnet à Vaugneray, Yves Farge à Vaulx-en-Velin, Jean-Jacques Rousseau à Vénissieux, Maria Dubost à Lyon 7ème et le CEPAJ à Saint-Genis Laval de la Société lyonnaise pour l'enfance et l'adolescence. Une " visite démonstration " avait lieu dernièrement en présence de Bernard Dubreuil, Recteur de l'Académie de Lyon qui soutient le projet. Le programme est dû à l'initiative de Sophie Delouis, enseignante et chercheur à l'INSA, spécialiste des sciences de l'Ingénérie informatique et psychopsociologue en Sciences de l'éducation. Mais d'autres acteurs sont également partenaires. Parmi eux, le Conseil général à travers le projet ERASME, qui propose une plate-forme pédagogique accessible à tous via internet, (la classe.com). Cette sorte de cartable électronique a été récemment primée pour son caractère innovant. ICOM, le projet français de Handicap International en matière de nouvelles technologies, est également présent. Les institutions spécialisées, attentives depuis une cinquantaine d'années aux difficultés sociales des jeunes ainsi qu'à leurs problèmes de santé, sont bien évidemment au centre du projet. Parmi elles, l'OVE, la Société lyonnaise pour l'enfance et l'adolescence (SLEA) et l'oeuvre Laïque de perfectionnement professionnel du Rhône (OLPPR). Pour Sophie Delouis, "l'enjeu est de démontrer que des pédagogues spécialisés peuvent devenir des télépédagogues créatifs, pratiquant entre eux une coopération pédagogique bénéfique aux adolescents." Concrètement, chaque jeune de l'Olivier apprend à gérer son travail, à réaliser sur son ordinateur " un message original " - premier pas vers l'autonomie d'expression - et à rechercher l'information sur le net. Cet apprentissage réussi, il peut entrer en communication à distance par messagerie, forum ou visio-conférence. " Apprendre à communiquer et à coopérer ensemble à distance est ce qu'il y a de plus ambitieux ", note Sophie Delouis. Cela fait maintenant douze mois que l'action est engagée sur les cinq établissements en réseau.17 pédagogues guident ainsi sur le chemin de l'informatique une trentaine d'adolescents en forgeant " une culture de l'éducation à distance ". Les adolescents apprennent non seulement à maîtriser l'outil informatique, à communiquer par mail et visioconférence, mais ils sont aussi portés à communiquer entre eux et à forger des projets. " Cela confirme la dimension rééducative des technologies de la communication ", note avec satisfaction Bernard Dubreuil.

Progrés du 5-04-02 : http://www.leprogres.fr/infodujour/Rhone/index.htm

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top