RTFlash

Vivant

La stimulation électrique pour réveiller le cerveau

Un homme de 38 ans est sorti d'un état semi-comateux grâce à une nouvelle technique expérimentale impliquant la stimulation électrique. En 1999, cet individu avait subi de nombreux traumatismes crâniens qui l'avaient alors plongé dans un état quasi-végétatif. Le traitement, entrepris en août 2005, l'a grandement aidé à se rétablir.

L'appareil sous-cutané, développé par la compagnie Medtronic inc., fonctionne de façon similaire à un stimulateur cardiaque. Toutefois, deux électrodes attachées au dispositif permettent d'envoyer un signal électrique profondément dans le cerveau; la zone ciblée étant celle qui contrôle l'éveil et la conscience. Malgré que le convalescent soit encore loin de vivre une vie normale, il recommence désormais à parler, peut écouter un film, voire jouer aux cartes, indique le Dr. Ali Rezai, de l'Institut de réhabilitation JFK Johnson à Edison, au New Jersey.

De tels stimulateurs électriques cervicaux (Brain pacemakers) sont déjà employés par la médecine. L'épilepsie et la dépression chronique, par exemple, peuvent être contrées par la stimulation de certaines zones du cerveau. Il est aussi possible de réduire les tremblements et la perte de mobilité associés à la maladie de Parkinson avec cette technique. Des expériences similaires sur des patients atteints d'autisme et d'alzheimer sont à prévoir...

Corus

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Comment le cerveau apprend…et se souvient

    Comment le cerveau apprend…et se souvient

    La connaissance repose sur l’apprentissage. Mais encore faut-il pouvoir retrouver le souvenir stocké, lorsque nous en avons besoin. Dans ce processus, on sait qu’une région centrale du cerveau, ...

  • Une IA qui sait lire et traduire les pensées

    Une IA qui sait lire et traduire les pensées

    L'objectif principal de ce "décodeur de langage" est d'aider des patients ayant perdu l'usage de la parole à communiquer leurs pensées via un ordinateur. De précédentes interfaces cerveau-machine, ...

  • Les pensées peuvent modifier le sens du toucher

    Les pensées peuvent modifier le sens du toucher

    Une remarquable étude allemande réalisée par des chercheurs de l'Université de la Ruhr à Bochum a montré que notre fonctionnement cérébral peut, dans certaines conditions, modifier notre perception ...

Recommander cet article :

back-to-top