RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Des scientifiques sud-coréens revendiquent le clonage de deux louves

Des scientifiques sud-coréens qui avaient réalisé le premier clonage d'un chien, en 2005, ont revendiqué le 26 mars le clonage de deux louves d'une espèce menacée. Les deux canidés nés en octobre 2005 sont en bonne santé, selon l'équipe dirigée par Lee Byung-chun et Shin Nam-shik, professeurs à l'Institut de médecine vétérinaire de l'Université de nationale de Séoul (SNU).

"Il s'agissait des premières louves jamais clonées, mais nous avions décidé de ne révéler nos travaux qu'aujourd'hui", a indiqué M. Shin. "Elles sont en bonne santé et continuent leur croissance", a-t-il ajouté. Leurs recherches sont publiées dans l'édition de mars de la revue internationale "Clonage et cellules souches". L'équipe du SNU s'était déjà distinguée en clonant pour la première fois un chien, un lévrier afghan baptisé Snuppy, en août 2005.

Leur exploit avait été un temps mis en doute en raison de la présence à l'époque au sein de l'équipe du chercheur Hwang Woo-suk, tombé en disgrâce après des travaux falsifiés. Mais le clonage du chien avait finalement été confirmé. Déchu de tous ses titres universitaires et scientifiques, le docteur Hwang avait été reconnu coupable au début 2006 d'avoir falsifié deux "premières mondiales" revendiquées dans le domaine du clonage thérapeutique : l'extraction en 2004 d'une lignée de cellules souches à partir d'embryons humains obtenus par clonage puis, en 2005, la production encore plus remarquable de onze colonies.

KT

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top